Les prélèvements de lave ont bien eu lieu dimanche matin :

Volcan : l'activité est toujours en cours en tunnel mais l'éruption faiblit


Publié / Actualisé
Ils l'avaient dit, ils l'ont fait : les experts de l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise sont partis en reconnaissance sur le volcan ce dimanche 14 octobre au matin, comme ils l'avaient annoncé hier dans leur bulletin journalier, sous réserve que la météo le permette. Les volcanologues ont pu effectuer ces prélèvements de lave. Un contrôle qui confirme leurs observations : l'éruption est sur le déclin mais l'activité se poursuit en dessous. Le Piton de La Fournaise fêtera demain son mois complet d'éruption, débutée le éruption débutée le 15 septembre à 04h25 heure locale .
Ils l'avaient dit, ils l'ont fait : les experts de l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise sont partis en reconnaissance sur le volcan ce dimanche 14 octobre au matin, comme ils l'avaient annoncé hier dans leur bulletin journalier, sous réserve que la météo le permette. Les volcanologues ont pu effectuer ces prélèvements de lave. Un contrôle qui confirme leurs observations : l'éruption est sur le déclin mais l'activité se poursuit en dessous. Le Piton de La Fournaise fêtera demain son mois complet d'éruption, débutée le éruption débutée le 15 septembre à 04h25 heure locale .

Selon le communiqué de l'OVPF publié en début d'après-midi, aucun séisme volcano-tectonique n’a été enregistré au cours de la journée du 13 octobre, ni au cours de la journée actuelle.

Une inflation (gonflement) de l’édifice est toujours enregistrée. Cette inflation témoigne de la mise en pression d’une source localisée sous les cratères sommitaux (Bory-Dolomieu) à 1-1,5 km de profondeur, liée à la réalimentation du réservoir superficiel par du magma plus profond.

Les débits en surface n’ont pas pu être estimés ce jour du fait de flux laviques trop faibles en surface.

Une reconnaissance sur le terrain a pu être réalisée ce jour : l’essentiel de l’activité se déroule toujours en tunnels de lave, aucun chenal de grande ampleur n’a été observé et seules de petites et rares résurgences étaient visibles. Aucune projection n’a été observée au niveau du cône éruptif et le niveau du lac de lave à l’intérieur de l’évent était relativement bas.

Un fort dégazage était toujours présent au niveau de l’évent ainsi qu’au niveau du tunnel de lave principal situé juste en aval.

Lors de cette reconnaissance une équipe de l’OVPF a pu réaliser des prélèvements de lave sur une petite résurgence active située à environ 600m du front de coulée.

Le front de coulée n’a pas évolué depuis les dernières observations et se situait ce matin toujours à 500m des Grandes Pentes, ce dernier était complètement figé.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !