Pollution au dioxyde de soufre à Saint-Joseph et au Tampon :

Volcan et météo font mauvais ménage : le sud pollué


Publié / Actualisé
L'observatoire de la qualité de l'air à La Réunion (ATMO REUNION) a enregistré récemment une concentration de particules de dioxyde de soufre (SO2) à Saint-Joseph et au Tampon. Ces épisodes passagers ont eu lieu entre le mardi 9 et le jeudi 11 octobre 2018 (stations d'observation " Grand Coude " et de Bourg Murat). L'origine probable de cet épisode est liée à l'éruption du Piton de la Fournaise et aux actuelles conditions météorologiques. Lors de ces épisodes, le seuil de 300 μg/m3/h de SO2 a été dépassé sur un temps limité (1 à 2 heures).
L'observatoire de la qualité de l'air à La Réunion (ATMO REUNION) a enregistré récemment une concentration de particules de dioxyde de soufre (SO2) à Saint-Joseph et au Tampon. Ces épisodes passagers ont eu lieu entre le mardi 9 et le jeudi 11 octobre 2018 (stations d'observation " Grand Coude " et de Bourg Murat). L'origine probable de cet épisode est liée à l'éruption du Piton de la Fournaise et aux actuelles conditions météorologiques. Lors de ces épisodes, le seuil de 300 μg/m3/h de SO2 a été dépassé sur un temps limité (1 à 2 heures).

Le préfet de La Réunion a décidé la mise en œuvre de la procédure d’information et de recommandation relative aux pollutions atmosphériques. Ce seuil correspond à un niveau de concentration de polluants dans l’atmosphère au-delà duquel une exposition de courte durée peut présenter des effets limités et transitoires sur la santé humaine pour des populations sensibles et vulnérables.

Lors des épisodes, il est recommandé aux personnes vulnérables* ou sensibles** de limiter les activités physiques ou sportives intenses, dont les compétitions, autant en plein air qu'à l'intérieur des locaux.

Plus généralement, il est conseillé de prendre conseil auprès de votre pharmacien ou consulter un médecin en cas d’apparition de tout symptôme (toux, gêne respiratoire, irritation de la gorge ou des yeux) ou d'inquiétude.

Des informations sur la qualité de l’air sont disponibles sur le site internet de l’observatoire.

* Les personnes vulnérables sont les femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.

** Les populations sensibles sont les personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple: personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d'affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !