Photographe amateur passionné :

Gilles Taochy : du téléphone des années 2000 au reflex professionnel


Publié / Actualisé
Gilles Taochy n'a peut-être pas suivi de formation pour ses photographies, cela n'empêche pas ces dernières d'être d'une qualité époustouflante. A 37 ans, ce dessinateur-projeteur dans le BTP maîtrise son reflex avec une aisance indéniable.
Gilles Taochy n'a peut-être pas suivi de formation pour ses photographies, cela n'empêche pas ces dernières d'être d'une qualité époustouflante. A 37 ans, ce dessinateur-projeteur dans le BTP maîtrise son reflex avec une aisance indéniable.

Ses débuts dans la photographie

Tout a commencé avec l’arrivée des appareils photos sur téléphone. Au début des années 2000, les premiers portables à être équipés d’une caméra font leur apparition sur le marché, et, au passage, dans les mains du Réunionnais, alors à peine majeur. " Au début, ce n’était que des photos souvenirs, mais peu à peu, cela s’est développé en une réelle passion " explique le photographe.

La nature, la nature et… la nature

Son sujet de prédilection ? La nature. Elle est partout dans ses photos, de la houle des vagues aux coulées de lave du volcan, en passant par la flore réunionnaise. " Je fais parfois quelques portraits pour des souvenirs personnels, mais ce n’est vraiment pas un type de photo qui m’attire, pour une raison inconnue " développe-t-il " Il y a quelque chose dans la nature qui m’attire, la couleur, la texture…C’est vraiment quelque chose qui me donne envie d’immortaliser le moment ". Il estime qu’environ 95% de ses clichés représentent la nature. Nombre de ces derniers sont d’ailleurs réalisés en longue exposition, nous offrant donc de magnifiques photos du ciel étoilé réunionnais.

Des tutoriels vidéo et une bonne dose de passion

Photographe autodidacte, il n’a jamais suivi de formation pour améliorer ses compétences. " J’ai par contre beaucoup utilisé les tutoriels YouTube pour apprivoiser les techniques de photographies " confie-t-il. Parmi les photographes qu'il admire : Mickael Shainblum, Thomas Eaton, Carlos Almagro et plus localement Luc Perrot, Zamir Popat ou encore Jean-François Begue. D’un téléphone portable quand il était jeune, il a lentement évolué vers un petit appareil photo numérique, pour ensuite se tourner vers un bridge, pour enfin s’offrir un reflex. Aujourd’hui, chaque excursion dans la nature finit par être capturée par son objectif.

Une carrière professionnelle ?

Il n’y a jamais réellement pensé, bien qu’il ait tout de même le statut de photographe professionnel. " Des connaissances me demandent régulièrement de leur imprimer les clichés qui leur plaisent afin de pouvoir me les acheter, il me fallait donc un statut professionnel afin de pouvoir facturer ces ventes " développe Gilles Taochy. Et les expositions ? " On m’en a déjà proposées à vrai dire, mais ça ne s’est jamais fait par manque de temps de ma part " explique-t-il. Peut-être un jour ses photos seront-elles exposées à La Réunion.

Une passion qu’il aimerait partager

Père d’une fillette de cinq ans, il avoue qu’il aimerait pouvoir transmettre sa passion à celle-ci. " Chacun ses passions bien évidemment, mais s’il s’avère qu’elle aime ça autant que moi, nous pourrions partir en excursion ensemble. C’est quelque chose qui me plairait bien oui " confie-t-il. En attendant, il l’introduit doucement à la photo, celle-ci étant encore relativement jeune pour manipuler un reflex.

Gilles partage ses photos sur Facebook, ainsi que sur Instagram, où il a accumulé presque 5 000 abonnés.

as/www.ipreunion.com

 


 

   

5 Commentaire(s)

Michel, Posté
Spectateur de sa progression, je me régale à admirer ses prises de vues très techniques pour des résultats spectaculaires. Un Vrai photographe, qui sait mettre en avant son Île!
Steevens, Posté
Un travail de professionnel pour un passionné, BRAVO. Je recommande ?
Gilles, Posté
Merci beaucoup pour cet article
Nico, Posté
Un bon gars, un bon photographe et un chouette pote ! Gilles m'a beaucoup aider à mes débuts et je l'en remercie encore, des premiers conseils à mon premier sac photo, il a toujours su être attentif et patient, je te dis donc merci mon pote, tu gères ! Nar trouve ça sur la route bientôt ;)
Lan, Posté
Enfin un peu de douceur dans ce monde de brutes
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)