Le front de coulée se trouve entre 1200 et 1300 mètres d'altitude :

Troisième jour d'éruption au Piton de la Fournaise


Publié / Actualisé
Ce jeudi 13 juin 2019, le Piton de la Fournaise entame son troisième jour d'éruption, pour la deuxième fois de l'année. Si l'intensité a baissé dès le mardi soir, elle est ensuite restée stable toute la journée du mercredi 12, comme l'a souligné Aline Peltier, directrice de l'observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF). (Photo d'illustration RB/www.ipreunion.com)
Ce jeudi 13 juin 2019, le Piton de la Fournaise entame son troisième jour d'éruption, pour la deuxième fois de l'année. Si l'intensité a baissé dès le mardi soir, elle est ensuite restée stable toute la journée du mercredi 12, comme l'a souligné Aline Peltier, directrice de l'observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF). (Photo d'illustration RB/www.ipreunion.com)

S'il n'a pas été possible de faire une reconnaissance aérienne à cause des conditions météorologiques, les webcams ont montré que le front de coulée se trouvait entre 1200 et 1300 mètres d'altitude. L’intensité du trémor éruptif (témoin de l’intensité de l’éruption) se maintient par ailleurs à un niveau relativement constant depuis 24 heures. A l’heure actuelle, une seule fissure éruptive est toujours active sur les quatre observées mercredi matin.

Cette deuxième éruption de l'année connaît jusque-là quasiment la même évolution que la dernière : partie du même endroit, sur le flanc Est du volcan, elle n'est visible que depuis la Route nationale, et absolument pas du Pas de Bellecombe. L'éruption a ensuite suivi un déplacement différent, en allant vers le Sud-Est. En février-mars, elle s'était déplacée vers le Nord, avec l'ouverture de nouvelles fissures.

A l’heure actuelle, l’accès aux enclos est toujours interdit par arrêt préfectoral. Le préfet Amaury de Saint-Quentin a décidé la mise en oeuvre de la phase d’alerte 2-2, à savoir : éruption en cours dans l’enclos Fouqué dès le mardi matin.

Lire aussi : 332 séismes et 229 effondrements : le volcan s'est beaucoup agité en mai

La dernière éruption avait débuté le 19 février dernier, et s'était arrêtée le 10 mars. Elle avait été marquée par l'apparition de deux nouvelles fissures, en pleine éruption, ainsi que par l'approche des coulées de laves à seulement trois kilomètres de la route des Laves.

Lire aussi : La première éruption de 2019 a été exceptionnelle en tout

Retrouvez toutes les informations, les photos et les vidéos du volcan ici

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !