[LIVE/PHOTOS/VIDÉOS] La thèse accidentelle privilégiée (actualisé) :

Crash d'un avion de tourisme près du volcan : 2 morts, 2 blessés


Publié / Actualisé
Ce mercredi 16 octobre vers 10h, un avion de tourisme de type CESSNA s'est crashé dans le secteur du volcan. Quatre personnes se trouvaient à bord de l'aéronef. Deux d'entre elles, deux femmes d'une cinquantaine d'années sont décédées, le pilote de l'aéronef est entre la vie et la mort, le dernier passager est conscient, son pronostic vital n'est plus engagé. Ces deux blessés ont été évacués au CHU de Saint-Pierre. Le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM), la section aérienne de gendarmerie et la brigade de gendarmerie de transport aérien (Bea) ont été mobilisés. Une cellule de crise a été activée en préfecture et le plan Orsec Sater (secours aéroterrestre) a été déclenché par les services de l'État. Une enquête a été ouverte par le parquet de saint-Pierre, pour le moment, la thèse accidentelle est privilégiée par les enquêteurs.
Ce mercredi 16 octobre vers 10h, un avion de tourisme de type CESSNA s'est crashé dans le secteur du volcan. Quatre personnes se trouvaient à bord de l'aéronef. Deux d'entre elles, deux femmes d'une cinquantaine d'années sont décédées, le pilote de l'aéronef est entre la vie et la mort, le dernier passager est conscient, son pronostic vital n'est plus engagé. Ces deux blessés ont été évacués au CHU de Saint-Pierre. Le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM), la section aérienne de gendarmerie et la brigade de gendarmerie de transport aérien (Bea) ont été mobilisés. Une cellule de crise a été activée en préfecture et le plan Orsec Sater (secours aéroterrestre) a été déclenché par les services de l'État. Une enquête a été ouverte par le parquet de saint-Pierre, pour le moment, la thèse accidentelle est privilégiée par les enquêteurs.
  • IPR

    [La route menant à la Plaine des sables fermée jusqu'à nouvel ordre]

    Sur les réseaux sociaux, la gendarmerie indique que l'axe routier est fermé pour que les besoins de l'enquête. Les lieux du drame situés à la Plaine des sables ont été figés et les premières constatations réalisées sur la carcasse de l'appareil. Le Cessna devrait être évacué prochainement.

  • IPR

    [Caroline Calbo, procureure de la République fait le point]

    Ce mercredi, en fin d'après-midi, la procureure de la République a donné un point presse au tribunal de Saint-Pierre.

    Des précisions sur les victimes ont été apportées :

    les deux personnes qui ont perdu la vie au moment du choc sont deux femmes d'une cinquantaine d'années, la femme du passager qui se trouvait à l'avant et sa cousine. Elles se trouvaient toutes deux à l'arrière de l'avion de tourisme.

    • le pilote du Cessna est actuellement entre la vie et la mort, son pronostic vital est engagé

    • le passager qui se trouvait à l'avant au côté du pilote est conscient, il a du être désincarcéré

    Concernant les causes de l'accident, pour le moment, la thèse accidentelle serait privilégiée. Mais l'enquête ouverte par le parquet de Saint-Pierre à laquelle prendront part des agents du Bureau enquêtes et analyses de l'aviation civile n'en est qu'à ses débuts.

  • IPR

    Les blessés transportés au CHU

    Les blessés viennent d’être déposés par l’hélicoptère de la gendarmerie sur l’héliport de l’hôpital de Saint-Pierre. L'un d'eux est en urgence absolue, l'autre en urgence relative.

    Regardez :

  • IPR

    Les 2 personnes blessées évacuées vers le CHU de Saint-Pierre

    Selon les préfecture, l'une est en urgence absolue, l'autre en urgence relative.

     

  • IPR

    Le pilote était un instructeur avec des milliers d'heures de vol à son actif, selon Gérard Mahy, président de l'aéroclub

    "Malheureusement nous avons appris que l'on a perdu un avion, visiblement il y a eu deux personnes décédées et deux blessés."

    "La balise de détresse s'est délenchée au bout de 20 mn environ, on a essayé de faire des relais pour essayer de contacter le pilote. Malheureusement nous avons vite réalisé qu'il y avait bien un souci sur cet avion."

    "Les secours ont repéré l'avion vers les contreforts ouest du volcan." L'accident aurait en effet eu lieu dans la région de la Rivière Langevin.

    Le pilote est un instructeur expérimenté qui a des milliers d'heures de vol à son actif, nous précisera ensuite Gérard Mahy. "A priori ce ne sont pas ses compétences qui sont remises en question." Selon lui, les passagers seraient des amis du pilote.

    Le président de l'aéroclub assure que "le maximum est fait pour que les règles de sécurité soient respectées" et il ajoute que la maintenance sur les appareils est régulière. L'appareil en question est un CESSNA 172.

    Retrouvez son interview ci-dessous :

  • IPR

    La préfecture confirme le bilan de 2 morts et 2 blessés graves

     

  • IPR

    Prudence concernant le bilan humain

    Selons nos informations, lorsque les secours ont été avertis ce mercredi matin, on leur annonce deux morts. Mais il est impossible de déterminer s'il s'agit du pilote ou des passagers. Par ailleurs on ne sait pas encore si les passagers sont des touristes ou bien des membres de l'aéroclub.

    Il s'agit en tout cas d'un aéroclub situé à pierrefonds, Aéroclub du Sud.

    En tout, 3 rotations d'hélicoptères ont été organisées pour aller déposer les personnels de sécurité sur place.

    A ce stade, la gendarmerie recommande la prudence concernant le bilan humain de ce crash, car l'appareil est toujours en cours de désincarcération.

  • IPR

    La préfecture parle d'un avion de type CESSNA

     

  • IPR

    Mercredi 16 octobre 2019 à 10h14, le CROSS Réunion a signalé le déclenchement d’une balise de détresse d’un monomoteur CESSNA immatriculé FOKDV qui se serait abîmé dans la zone du volcan du piton de la Fournaise, à proximité de la plaine des sables. Sur la base de ces informations, les premières recherches ont été immédiatement lancées.

    Une cellule de crise a été activée en préfecture à 10h30 et le plan ORSEC SATER (*) a été activé par le préfet à 10h40.

    Les personnels du peloton de la gendarmerie de haute montagne (PGHM) et du SAMU ont été acheminés sur place par l’hélicoptère de la section aérienne de la gendarmerie (SAG).

    4 personnes étaient à bord de l’aéronef et les opérations de secours sont en cours.

    Une enquête a été ouverte par le parquet de Saint-Pierre. La brigade de gendarmerie des transports aériens (BGTA) est saisie de l’enquête.

  • IPR

    Bonjour à tous, nous ouvrons ce live afin de suivre le crash d'un avion de tourisme qui s'est déroulé aux abords du volcan

    Nous vous donnerons les informations au fur et à mesure et vous tiendrons informés au mieux que possible.

A propos

Un petit avion de tourisme s'est crashé dans le secteur du Pas de Bellecombe. Quatre personnes se trouvaient à bord de l'aéronef, selon la préfecture et selon nos confrères de Réunion 1ère, deux d'entre elles seraient décédées et les deux autres seraient gravement blessées.

Les opérations de secours sont toujours en cours. Le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM), la section aérienne de gendarmerie et la brigade de gendarmerie de transport aérien sont mobilisés.

Une cellule de crise est activée en préfecture. Le plan Orsec Sater (secours aéroterrestre) a été déclenché par les services de l'État. Une enquête a été ouverte par le parquet de saint-Pierre.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !