Après la dernière éruption du Piton de la Fournaise :

Le nouveau cône volcanique né en octobre baptisé Piton Fréri


Publié / Actualisé
L'Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise, la Cité du Volcan et le Parc National de La Réunion, ont annoncé officiellement le nom de baptême du nouveau cône volcanique, résultant de l'éruption du 25 au 27 octobre 2019 dans les Grandes Pentes. Le nom de Piton Fréri a été retenu. Il s'agit d'un ancien chirurgien de la Marine qui, au milieu eu 18ème siècle, tente avec sept personnes la première ascension du volcan par les Grandes Pentes. Il n'y parviendra pas jusqu'au bout à cause du mauvais temps, mais l'équipe apparaît comme pionnière dans la découverte du Piton de la Fournaise.
L'Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise, la Cité du Volcan et le Parc National de La Réunion, ont annoncé officiellement le nom de baptême du nouveau cône volcanique, résultant de l'éruption du 25 au 27 octobre 2019 dans les Grandes Pentes. Le nom de Piton Fréri a été retenu. Il s'agit d'un ancien chirurgien de la Marine qui, au milieu eu 18ème siècle, tente avec sept personnes la première ascension du volcan par les Grandes Pentes. Il n'y parviendra pas jusqu'au bout à cause du mauvais temps, mais l'équipe apparaît comme pionnière dans la découverte du Piton de la Fournaise.

La première ascension du Volcan par les Grandes Pentes date d'août 1751. L'OVPF raconte qu'au milieu du 18ème siècle, sous le règne de Louis XV, le chirurgien de la Marine, Fréri, est embarqué sur le navire de la Compagnie des Indes orientales, appelé le Glorieux.

"Le capitaine est le célèbre d’Après de Mannevillette (1707-1780) qui accompagne l’astronome l'abbé Nicolas Louis de La Caille (1713-1762), chargé par l’Académie des sciences d'observer les astres de l’hémisphère Sud et de calculer avec précision les coordonnées géographiques de certains lieux stratégiques des espaces insulaires du sud-ouest de l’océan Indien" ajoute l'Observatoire.

L'équipage fait une escale sur l'île Bourbon en août 1751, et Fréri à ce moment-là a "formé la résolution d’aller au volcan de l’Isle de Bourbon". Il fait le trajet jusqu’au "grand pays brûlé" pour entamer ensuite l’ascension du volcan par les Grandes Pentes. "Arrivée dans le Grand Brûlé, l'équipe se fraie un chemin par les Grandes Pentes en direction du sommet du volcan". Mais le mauvais temps aura raison de l’ascension et interrompt l'aventure.

"Cela ne diminue en rien ce qui apparaît alors comme une avancée inédite pour la conquête de la Fournaise et contribue à faire des protagonistes de l’entreprise de véritables pionniers pour la découverte du volcan", ajoute l'OVPF.

"Afin de leur rendre hommage, le cône né de l’éruption du 25 octobre 2019 dans les Grandes Pentes, s’appellera désormais " Piton Fréri "."

(Textes d’Arthur Vaïtilingom et Christian Germanaz - Photos OVPF/IPGP)

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Volcan974, Posté
Il n y a pas assez de nom de créole pour baptiser ce piton, non ? Aller faire la même chose aux Antilles ?