L'inflation s'est arrêtée :

Très faible sismicité au mois de novembre au volcan


Publié / Actualisé
C'est l'heure du bilan à l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF) : le mois de novembre 2019 a été marqué par une faible sismicité et un arrêt de l'inflation de l'édifice à la moitié du mois. Cela témoigne, selon l'Observatoire, de l'arrêt ou du ralentissement en tout cas du déplacement du magma vers les zones plus superficielles. Ainsi le Piton de la Fournaise est bien endormi pour le moment. Il semble difficile pour l'instant d'entrevoir une nouvelle éruption pour fin 2019 et il faudra sans doute attendre 2020 pour la suite du spectacle. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
C'est l'heure du bilan à l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF) : le mois de novembre 2019 a été marqué par une faible sismicité et un arrêt de l'inflation de l'édifice à la moitié du mois. Cela témoigne, selon l'Observatoire, de l'arrêt ou du ralentissement en tout cas du déplacement du magma vers les zones plus superficielles. Ainsi le Piton de la Fournaise est bien endormi pour le moment. Il semble difficile pour l'instant d'entrevoir une nouvelle éruption pour fin 2019 et il faudra sans doute attendre 2020 pour la suite du spectacle. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Durant le mois de novembre, l’OVPF a enregistré au total : 27 séismes "volcano-tectoniques" superficiels à savoir entre 0 à 2 km de profondeur sous les cratères sommitaux, 2 séismes profonds (supérieurs à 2 km de profondeur) et 269 effondrements (dans le Cratère Dolomieu et au niveau des remparts de l’Enclos Fouqué).

Autre effet notable sur le plan de la déformation : l’inflation, c'est-à-dire le gonflement, de l’édifice qui avait repris suite à la fin de l’éruption du 11-15 août 2019 s’est arrêtée à la mi-novembre 2019.  "Ceci témoigne de l’arrêt (ou du moins du ralentissement) des transferts magmatiques des zones profondes vers les zones plus superficielles" explique l'OVPF.

En terme de concentration de CO2, le flux de gaz continue d'augmenter depuis la dernière éruption du mois d'octobre. Cette augmentation dure depuis septembre 2019. A noter que l'année 2018 a été marquée, comme le rappelle l'Observatoire "par l'anomalie de flux de CO2 dans le sol, la plus importante détectée sur des stations distales depuis la mise en service du réseau". Depuis l'éruption du 15 septembre 2018, le flux de CO2 est plus faible.

Concernant l'activité sismique locale et régionale au mois de novembre 2019, l’OVPF a enregistré 57 séismes locaux, dans un rayon de 200 km de l’île, majoritairement sous l’île, côté massif du Piton des Neiges, et 3 séismes régionaux, dans la zone Océan indien.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !