112 séismes enregistrés en une semaine :

Piton de la Fournaise : une éruption "à brève échéance" possible


Publié / Actualisé
Ce mercredi 8 janvier 2020, l'observatoire du Piton de la Fournaise (Ovpf) fait un point sur l'activité au volcan. Depuis plusieurs jours, le Géant endormi donne des signes de réveil. L'accumulation de ces signes - l'inflation (gonflement) de la base et du sommet de l'édifice, la concentration en CO2 et depuis quelques jours, l'augmentation de l'activité sismique - tout indique qu'une éruption est probable à court ou moyenne échéance. L'Ovpf précise "depuis le 31 décembre dernier, une augmentation de la sismicité est enregistrée au Piton de la Fournaise. Ainsi entre le 31 décembre et le 8 janvier (15h heure locale), 112 séismes ont été enregistrés sous les cratères sommitaux." Nous publions le communiqué de l'Observatoire ci-dessous.
Ce mercredi 8 janvier 2020, l'observatoire du Piton de la Fournaise (Ovpf) fait un point sur l'activité au volcan. Depuis plusieurs jours, le Géant endormi donne des signes de réveil. L'accumulation de ces signes - l'inflation (gonflement) de la base et du sommet de l'édifice, la concentration en CO2 et depuis quelques jours, l'augmentation de l'activité sismique - tout indique qu'une éruption est probable à court ou moyenne échéance. L'Ovpf précise "depuis le 31 décembre dernier, une augmentation de la sismicité est enregistrée au Piton de la Fournaise. Ainsi entre le 31 décembre et le 8 janvier (15h heure locale), 112 séismes ont été enregistrés sous les cratères sommitaux." Nous publions le communiqué de l'Observatoire ci-dessous.

Depuis le 31 décembre dernier, une augmentation de la sismicité est enregistrée au Piton de la Fournaise. Ainsi entre le 31 décembre et le 8 janvier (15h heure locale), 112 séismes ont été enregistrés sous les cratères sommitaux

Sur les 40 séismes de la journée du 7 janvier, 22 ont été enregistrés lors d’une courte crise sismique entre 21h28 et 21h44 heure TU (soit 01h28 et 01h44 heure locale le 8 janvier). Depuis seuls 2 séismes ont été enregistrés. Cette diminution est couramment observée suite aux crises sismiques, qui relâchent pour un temps l’état de contrainte du milieu (la contrainte étant liée à l’accumulation de magma dans le réservoir superficiel située à environ 2 km de profondeur et à sa pressurisation).

En parallèle, l’inflation (gonflement) de la base et du sommet de l’édifice du Piton de la Fournaise qui était de nouveau observée depuis la dernière semaine de décembre se poursuit (Figure 3).

L’augmentation de la sismicité, couplée à une inflation de l’édifice, est synonyme de la mise en pression d’une source en profondeur localisée sous les cratères sommitaux (Figure 2).

A noter que ce processus de recharge du réservoir superficiel peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines avant que le toit du réservoir ne se fragilise et ne se rompt, donnant ainsi lieu à une injection de magma vers la surface et à une éruption, et peut également s’arrêter sans donner lieu à brève échéance à une éruption.

Niveau d'alerte: Vigilance

   

1 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Quelle beauté !!!!