Nouveaux tremblements de terre :

Volcan sous-marin de Mayotte : 2020 promet de belles découvertes


Publié / Actualisé
Le volcan de Mayotte ne se fait pas oublier en ce début d'année 2020. Déjà deux séismes ont été enregistrés, 5 et 5,4 sur l'échelle de Richter comme le rappelle France Mayotte Matin. Depuis plus d'un an maintenant, l'activité géodynamique de Mayotte a été démontrée. Le volcan sous-marin au large de Petite Terre est bien là, à 50 km des côtes. Un volcan qui continue à être étudié en long en large et en travers, mais que la population doit encore apprendre à comprendre aujourd'hui.
Le volcan de Mayotte ne se fait pas oublier en ce début d'année 2020. Déjà deux séismes ont été enregistrés, 5 et 5,4 sur l'échelle de Richter comme le rappelle France Mayotte Matin. Depuis plus d'un an maintenant, l'activité géodynamique de Mayotte a été démontrée. Le volcan sous-marin au large de Petite Terre est bien là, à 50 km des côtes. Un volcan qui continue à être étudié en long en large et en travers, mais que la population doit encore apprendre à comprendre aujourd'hui.

Deux tremblements de la terre se sont faits sentir en ce début d’année à Mayotte, respctivement 5 et 5,4 sur l'échelle de Richter. Le volcan sous-marin ne se fait pas oublier... Selon France Mayotte Matin, chaque jour sont enregistrées en moyenne une dizaine de secousses de faible intensité. Les habitants ne les perçoivent pas forcément pourtant elles ont bien lieu.

Lire aussi : Mayotte : un tremblement de terre pour le nouvel an

Mais les experts restent prudents et expliquent que le lien entre les séismes et le volcan sous-marin à 50 km des côtes au large de Petite Terre n'est pas avéré. Le scientifique Said Hachim rappelle qu'il s'agit d’une activité géodynamique nouvelle et très intense. La terre bouge beaucoup mais difficile de savoir si le volcan en est la cause. A La Réunion pourtant, un enchaînement de séismes montre que le volcan se gonfle à nouveau et qu'une nouvelle éruption se prépare.

Des études sont encore en cours pour déterminer les raisons de cette activité. L’année 2020 devrait d'ailleurs permettre de mieux comprendre ce phénomène. Mesurant 800 mètres de haut, il est sorti de terre sous la mer en quelques mois voire en quelques jours. Techniquement c'est le mont le plus haut du département de Mayotte. Les scientifiques du monde entier d'intéressant à ce volcan sous-marin.

Lire aussi : Volcan sous-marin à Mayotte, une découverte historique et un plongeon vers l'inconnu

Mais suivre son évolution impose d'être connecté à des consoles de contrôle et de surveillance. Pour Said Hachim, "c'est comme une échographie, (...) on voit en direct ce qui se passe à l’intérieur de la zone du corps étudié parce que des capteurs sont connectés à la paroi" explique le scientifique à France Mayotte Matin. Pour l'instant les appareils permettant ces études en profondeur ne sont pas disponibles et restent trop coûteux. Des investissements sont cependant prévus, évoqués par le président de la République lors de son passage sur l'île aux parfums.

Beaucoup de questions du côté des habitants

Pour les habitants, difficile de suivre et comprendre l'évolution d'un volcan que l'on ne voit pas... Depuis un an, Mayotte s’est enfoncée dans l’Océan Indien avec un rythme plus soutenu que d’habitude. Les études doivent permettre d'indiquer si ce phénomène se poursuit ou non.

Les habitants doivent garder en tête les risques que peut engendrer une telle découverte scientifique : l’île est désormais plus vulnérable aux submersions marines. Il s'agira aussi de savoir si une éruption sous-marine de grande ampleur peut entraîner un risque de tsunami.

La préfecture a prévu le coup et a mis en place des exercices d’évacuation en ce sens pour se préparer. Dans sa feuille de route pour 2020, le directeur de Cabinet a un dispositif d’alerte des populations avec un réseau d’alarmes sonores qui pourraient être actionnées pour prévenir les habitants.

La localisation de la chambre magmatique est très importante pour anticiper ce qui va se passer. Elle pourrait se situer sous la Petite Terre. La vidange de cette chambre a fait apparaître le cratère du volcan, elle pourrait aussi être à l'origine de l’affaissement de l’île. Des hypothèses qu'il faudra vérifier au cours de l'année et les années suivantes, également pour adapter les dispositifs de sécurité pour la population.

Lire aussi : Mayotte: lancement du sondage pour l'attribution du nom du volcan sous-marin

Mais l'année 2020 sera aussi et surtout celle où l'on connaîtra enfin le nom du volcan ! 10 noms ont été pré-sélectionnés et sont passés par le vote du public... Reste à voir lequel sera choisi.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com avec France Mayotte Matin

   

1 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Merci à Imaz Press de nous tenir au courant de ces phénomènes naturels fascinants !!!