Bulletin mensuel de l'observatoire :

Piton de la Fournaise: "le mois de janvier fut agité en profondeur"


Publié / Actualisé
Ce samedi 1er février, l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise fait le bilan du mois écoulé qualifié d'"agité" par les spécialistes. Il faut dire que l'activité sismique a été assez intense même si elle n'a pas mené à une éruption. Pour avoir un ordre d'idée, l'Observatoire détaille "l'OVPF a enregistré au niveau du massif du Piton de la Fournaise au total : 258 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à 2 km de profondeur) sous les cratères sommitaux; 15 séismes profonds (> à 2 km de profondeur); 167 effondrements (dans le Cratère Dolomieu et au niveau des remparts de l'Enclos Fouqué)".
Ce samedi 1er février, l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise fait le bilan du mois écoulé qualifié d'"agité" par les spécialistes. Il faut dire que l'activité sismique a été assez intense même si elle n'a pas mené à une éruption. Pour avoir un ordre d'idée, l'Observatoire détaille "l'OVPF a enregistré au niveau du massif du Piton de la Fournaise au total : 258 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à 2 km de profondeur) sous les cratères sommitaux; 15 séismes profonds (> à 2 km de profondeur); 167 effondrements (dans le Cratère Dolomieu et au niveau des remparts de l'Enclos Fouqué)".

Sismicité

Dans son bulletin mensuel, l'Observatoire précise "une  reprise  de  la  sismicité  a  été  observée sous  le  Piton  de  la  Fournaise au  cours  de  la  première quinzaine  de  janvier  avec 258 séismes volcano-tectoniques superficiels enregistrés sous les cratères sommitaux entre le 1eret le 16 janvier 2020. Deux crises sismiques de courte durée et de courte intensité ont eu lieu les 7 et 12 janvier. Entre le 17 et le 31 janvier la sismicité a été plus faible avec une moyenne de 1 séisme par jour. 15 séismes profonds ont également été enregistrés en janvier 2019, la majorité entre le 18 et le 20 janvier, et localisés entre 1 et 1,5 km sous le niveau de la mer sous le flanc nord ouest de l’Enclos Fouqué.

Déformation

Suite à la reprise de l’inflation (gonflement) de l’édifice la dernière semaine de décembre 2019, l’inflation s’est poursuivie aumois de janvier 2020 .Cette phase d’inflation est liée à une mise en pression du réservoir magmatique superficiel localisé à 1,5-2 km de profondeur sous le sommet.

Aucune déformation rapide de la surface du sol n’a été enregistrée lors des deux courtes crises sismiques des 7 et 12 janvier, ce qui montre que le magma n’a pas quitté le réservoir magmatique superficiel.

Depuis  le  18  janvier  un ralentissement de  l’inflation  est  observé. Seules  les  stations  lointaines  continuent  d’enregistrer  une inflation témoignant de l’implication d’une source plus profonde.

Conclusion

L’inflation continue de l’édifice enregistrée depuis fin décembre 2019, ainsi que l’augmentation de la sismicité la première quinzaine de janvier 2020, associées à des concentrations de CO2 dans le sol qui atteignent desniveaux intermédiaires-élevésen champ lointain, furent  le  témoin  d’une  réalimentation  profonde en  magma et d’une  pressurisation  du réservoir magmatique  superficiellors  de  la première quinzaine de janvier. 

Par la suite la présence d’une sismicité profonde et desourcesde déformation plus profondes indiquent pour la dernière quinzaine de janvier 2020 un nouvel épisode de réalimentation profonde n’ayant pas encore forcément atteint le réservoir superficiel.

Le bulletin complet de l'activité du Piton de la Fournaise est à retrouver sur le site de l'Observatoire.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !