Une confirmation visuelle doit être effectuée :

Chute de l'activité au volcan, vers une fin d'éruption ?


Publié / Actualisé
Une chute rapide du trémor volcanique a été enregistrée à partir de 14 heures ce samedi 15 février 2020 par les équipes de l'Observatoire. "Cependant, depuis 14h20 nous continuons d'enregistrer un trémor volcanique résiduel sur les 2 stations sismiques les plus proches du site éruptif. Compte tenu des conditions météorologiques défavorables sur site, aucune observation visuelle n'a pu être réalisée. En conséquence, à l'heure actuelle il est impossible de confirmer ou non l'arrêt de l'activité éruptive du Piton de la Fournaise" ajoute l'OVPF.
Une chute rapide du trémor volcanique a été enregistrée à partir de 14 heures ce samedi 15 février 2020 par les équipes de l'Observatoire. "Cependant, depuis 14h20 nous continuons d'enregistrer un trémor volcanique résiduel sur les 2 stations sismiques les plus proches du site éruptif. Compte tenu des conditions météorologiques défavorables sur site, aucune observation visuelle n'a pu être réalisée. En conséquence, à l'heure actuelle il est impossible de confirmer ou non l'arrêt de l'activité éruptive du Piton de la Fournaise" ajoute l'OVPF.

"Tant qu'on a pas de retour visuel, on ne peut pas déclarer la fin de l'éruption", indique Aline Peltier, directrice de l'OVPF. "Les conditions météo ne sont pas assez bonnes, impossible d'aller vérifier pour le moment." Les équipes de l'observatoire espèrent au moins pouvoir se rendre sur place d'ici ce dimanche 16 février.

Concernant l'activité, "l'enregistrement d'un trémor résiduel sur deux stations laisse penser qu'il y a encore des petitees choses qui sortent. Cela peut être simplement des gaz, ou bien des coulées qui continuent, ou des petites projections" ajoute la directrice de l'observatoire.

La chute observée (voir graphique ci-dessous) reste cependante brutale. "Une éruption sur deux finit comme ça, de manière très brutale" note Aline Peltier. "Dans la matinée c'était stable, assez continu et l'activité a chuté d'un coup."

Désormais il faut attendre d'avoir une confirmation visuelle, "il va falloir qu'il fasse beau temps, et si éclaircie il y a, on verra peut-être du Grand brûlé si ça continue. On va être attentif à tout ça et de toute façon ce n'est pas exclu qu'il y ait une reprise."

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !