Pollution atmoshpérique :

Forte concentration de soufre au Tampon


Publié / Actualisé
L'observatoire réunionnais de l'air (ORA) enregistre une concentration de particules de type dioxyde de soufre (SO2) depuis le dimanche 5 avril 2020 depuis 5 heures du matin sur la commune du Tampon (station d'observation " Bourg Murat "). En conséquence le préfet de la Réunion a décidé la mise en oeuvre de la procédure d'information et de recommandation relative aux pollutions atmosphériques. Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
L'observatoire réunionnais de l'air (ORA) enregistre une concentration de particules de type dioxyde de soufre (SO2) depuis le dimanche 5 avril 2020 depuis 5 heures du matin sur la commune du Tampon (station d'observation " Bourg Murat "). En conséquence le préfet de la Réunion a décidé la mise en oeuvre de la procédure d'information et de recommandation relative aux pollutions atmosphériques. Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le seuil d’information et de recommandations correspond à un niveau de concentration de polluants dans l’atmosphère au-delà duquel une exposition de courte durée peut présenter des effets limités et transitoires sur la santé humaine pour des populations sensibles (jeunes enfants, personnes asthmatiques ou allergiques, insuffisants respiratoires chroniques, personnes âgées présentant des troubles respiratoires).

Les recommandations aux personnes vulnérables* ou sensibles** doivent être prises en compte. Le confinement obligatoire en réponse à la lutte contre le Covid -19, nécessite, toutefois, leurs adaptations.

Pour rappel :

- tous les déplacements sont limités ;
- l’activité physique individuelle est restreinte à 1km autour du domicile ;

pour en savoir plus rendez-vous sur : www.reunion.gouv.fr.

Il est recommandé aux personnes vulnérables* ou sensibles** :

• d’éviter toute activité physique ou sportive intense augmentant de façon importante le volume d’air et de polluants inhalés autant en plein air qu’à l’intérieur,

• de limiter les déplacements sur les grands axes routiers  et à leurs abords ; aux périodes de pointe ;

• de veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par d’autres facteurs irritants des voies respiratoires tels que l’usage de solvants ou de peinture et surtout la fumée de tabac qui joue un rôle majeur dans la survenue de l’allergie respiratoire et l’asthme ;

De plus, pour les personnes sous traitement préventif ou curatif à visée respiratoire, il est recommandé de suivre scrupuleusement leur traitement médical ou de l’adapter sur avis du médecin.

Plus généralement il est conseillé de consulter un médecin en cas d’apparition de tout symptôme évocateurs (toux, gêne respiratoire, irritation de la gorge ou les yeux) ou d’inquiétude.

* les personnes vulnérables sont les femmes enceintes, nourrissons et jeune enfants personnes de plus de 65 ans personnes de pathologies cardiovasculaires insuffisants cardiaque ou respiratoires personnes asthmatiques

**les populations sensibles sont les personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple : personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !