Piton de la Fournaise :

La remontée du magma se poursuit, une éruption probable dans quelques jours


Publié / Actualisé
L'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise annonçait ce lundi 22 juin un passage en phase de vigilance. Une reprise de la sismicité est observé depuis le 16 juin et ce lundi ce sont encore 6 séismes qui ont été enregistrés par les équipes de l'OVPF. Ce mardi, la remontée du magma se poursuit en direction du réservoir superficiel et une éruption est probable sur le "long terme" c'est-à-dire d'ici quelques jours ou quelques semaines. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
L'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise annonçait ce lundi 22 juin un passage en phase de vigilance. Une reprise de la sismicité est observé depuis le 16 juin et ce lundi ce sont encore 6 séismes qui ont été enregistrés par les équipes de l'OVPF. Ce mardi, la remontée du magma se poursuit en direction du réservoir superficiel et une éruption est probable sur le "long terme" c'est-à-dire d'ici quelques jours ou quelques semaines. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le volcan est bien déconfiné lui aussi et après une éruption de 4 jours seulement en avril, alors que les Réunionnais devaient rester chez eux, il semble prêt à reprendre du service pour ce qui serait la troisième éruption de l'année 2020.

- 6 nouveaux séismes enregistrés ce lundi -

L'OVPF le disait ce lundi, depuis le 16 juin dernier, on observe une reprise de la sismicité avec 18 séismes superficiels enregistrés. "Ce mardi ça continue" nous informe la directrice de l'observatoire, Aline Peltier. "Lundi nous avons enregistré 6 séismes supplémentaires."

L'observatoire notait aussi une inflation du sommet de l'édifice du Piton de la Fournaise, indiquant "une pressurisation du réservoir magmatique". "La remontée du magma se poursuit vers le réservoir superficiel" nous indique Aline Peltier.

Ce processus peut s'étendre sur une longue durée, avant de donner enfin lieu à une éruption... Patience donc... "C'est du long terme, quelques jours voire quelques semaines. Mais quelques jours, ça peut être un jour aussi, qui sait !" Comme chacun en a l'habitude désormais, le volcan est capricieux et peut prendre son temps comme il peut se réveiller subitement. Il est également possible qu'aucune éruption n'ait lieu dans les jours à venir. "Quelquefois le processus s'arrête" rappelle la directrice de l'OVPF.

Après le schéma du mois d'avril cependant, le réservoir est loin d'être vidé. Comme la majorité des éruptions en 2019, les éruptions sont courtes et ce sont de faibles quantités de magma qui sortent.

Quant à savoir de quel côté l'éruption aura lieu, impossible d'obtenir une localisation précise avant que la lave quitte la chambre magmatique. Soit quelques heures avant l'éruption.

- Eruption déconfinée -

Si éruption il y a, les aficionados du volcan pourront retourner voir la lave en fusion et les équipes de l'OVPF pourront se rendre sur le massif sur volcan pour effectuer les prélèvements nécessaires. Chose qu'ils n'avaient pas pu faire lors de la dernière éruption, qui s'est déroulée du 2 au 6 avril 2020.

"Mais l'éruption vécue à distance n'était pas inintéressante", estime Aline Pelter. "C'était frustrant mais nous avons pu compter sur nos appareils de mesure et nous avons tout de même les webcams pour suivre l'éruption." Une autre façon de vivre le spectacle.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !