Volcan :

Piton de la Fournaise : passage en alerte 1, une éruption probable à brève échéance


Publié / Actualisé
L'observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF) enregistre depuis 07h35 une nouvelle crise sismique. Cette crise est accompagnée d'une déformation rapide. Ceci indique que le magma est en train de quitter le réservoir magmatique et se propage vers la surface. Une éruption est probable à brève échéance dans les prochaines minutes ou heures.
L'observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF) enregistre depuis 07h35 une nouvelle crise sismique. Cette crise est accompagnée d'une déformation rapide. Ceci indique que le magma est en train de quitter le réservoir magmatique et se propage vers la surface. Une éruption est probable à brève échéance dans les prochaines minutes ou heures.

Dans ces conditions, le préfet a décidé de déclencher la phase d’alerte 1 " éruption probable ou éminente" du dispositif spécifique ORSEC volcan à compter de ce jour à 08h30.

En conséquence, l'accès du public à la partie haute de l'enclos du Piton de la Fournaise, que ce soit depuis le sentier du Pas de Bellecombe ou depuis tout autre sentier reste interdit. Il est rappelé que le poser d’aéronefs dans la zone du volcan est réglementé et soumis à autorisation de la Préfecture.

La gendarmerie nationale et l’office national des forêts ont été chargés de veiller à l’application de ces mesures de sécurité sur le site.

Selon l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise, "cette crise a duré une demi heure, l'activité s'est calmée depuis, on n'observe pas d'accélération". Le déclenchement du plan ORSEC cependant n'a rien d'étonnant, "à ce niveau d'alerte c'est normal quand il y a des variations de ce type".

Sur les éruptions récentes, des phénomènes similaires ont déjà été observés, avec plusieurs heures de calme entre la crise sismique et l'éruption. Lors de l'éruption du 2 avril 2020, une crise est survenue entre 8h27 et 8h38, soit 10 minutes seulement, puis il a fallu attendre 4 heures avant de constater le début du trémor.

Le risque d'une crise sismique qui se calme aussi vite, est finalement que le magma sorte sans bruit. Tous les scénarios sont possibles et comme en 2011 ou en 2016 il est également possible que la crise sismique s'arrête totalement, Statistiquement, les chances de voir la troisième éruption de l'année sont bien là, mais tout est possible.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Merci bcp ...
Jérome, Posté
Merci pour les infos!