Une éruption ne peut toujours pas être exclue :

Volcan : l'activité sismique continue mais décroît


Publié / Actualisé
L'activité sismique se poursuit mais décroît sous le Piton de la Fournaise, ce dimanche 4 octobre 2020. L'Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF) a enregistré 29 séismes de divers classifications et 24 éboulements sur la journée du 3 octobre. Aucun séisme volcano-tectonique sommital superficiel n'a été enregistré mais une éruption ne peut toujours pas être exclue. "La persistance d'une sismicité montre que l'intrusion du magma vers le flanc Est est encore active", indique encore l'observatoire. Nous publions ici le bulletin de l'OVPF. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
L'activité sismique se poursuit mais décroît sous le Piton de la Fournaise, ce dimanche 4 octobre 2020. L'Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF) a enregistré 29 séismes de divers classifications et 24 éboulements sur la journée du 3 octobre. Aucun séisme volcano-tectonique sommital superficiel n'a été enregistré mais une éruption ne peut toujours pas être exclue. "La persistance d'une sismicité montre que l'intrusion du magma vers le flanc Est est encore active", indique encore l'observatoire. Nous publions ici le bulletin de l'OVPF. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Une activité sismique est toujours enregistrée sous le Piton de la Fournaise (zone sommitale et flanc Est) même si celle-ci continue de décroitre. Ainsi pour la journée du 03/10/2020, 25 séismes volcano-tectoniques profonds sous le flanc Est, 4 séismes classés comme " indéterminés " (car de faibles magnitudes) et 24 éboulements/effondrements superficiels dans le secteur du flanc est, ont été manuellement pointés. Aucun séisme volcano-tectonique sommital superficiel n’a été enregistré.

Au cours de la journée du 03/10/2020, aucune déformation significative ne s’est produit dans le secteur des Grandes Pentes. En revanche l’inflation (gonflement) de la zone sommitale continue témoignant de la mise en pression d’une source sous le sommet, là où est localisé le système d’alimentation superficiel (réservoir magmatique d’où part les instrusion de magma vers la surface). Cette reprise de l’inflation est en accord avec l’augmentation des concentrations en CO2 dans le sol qui sont en augmentation en champ lointain (secteur Plaine des Cafres). Cette augmentation est souvent associée à une remontée de magma depuis le manteau.

La persistance d’une sismicité, même plus faible, montre que l’intrusion du magma vers le flanc Est est encore active et qu’une éruption ne peut être exclue. L’inflation de la zone sommitale et l’augmentation des concentrations en CO2 montrent qu’une nouvelle intrusion ne peut être exclue. Les équipes de l’observatoire restent mobilisées.

Niveau d’alerte : Alerte 1

   

1 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Mais il joue avec nos nerfs le magnifique piton !