Le volcan se rendort :

Piton de la Fournaise : l'activité sismique continue de décroître


Publié / Actualisé
Dans un nouveau bulletin quotidien, l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise indique que l'activité sismique continue sous le volcan mais qu'elle continue de décroître. Cinq séismes profonds ont été enregistrés sous le flanc Est ce mardi 6 octobre. L'hypothèse d'une éruption s'éloigne de plus en plus. Nous publions ci-dessous le communiqué de l'observatoire. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Dans un nouveau bulletin quotidien, l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise indique que l'activité sismique continue sous le volcan mais qu'elle continue de décroître. Cinq séismes profonds ont été enregistrés sous le flanc Est ce mardi 6 octobre. L'hypothèse d'une éruption s'éloigne de plus en plus. Nous publions ci-dessous le communiqué de l'observatoire. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Une activité sismique est toujours enregistrée sous le Piton de la Fournaise même si celle-ci continue de décroitre. Ainsi pour la journée du 06/10/2020, 5 séismes volcano-tectoniques profonds sous le flanc Est et 4 éboulements/effondrements superficiels dans le secteur du flanc Est, ont été manuellement pointés. 43 événements de plus petites amplitudes et non visibles pour les opérateurs ont été détectés et relocalisés automatiquement.

Au cours de la journée du 06/10/2020, aucune déformation de grande ampleur ne s’est produite dans le secteur des Grandes Pentes.

Bulletin du 07/10/2020–10:15 Une activité sismique est toujours enregistrée sous le Piton de la Fournaise même si...

Publiée par Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise sur Mardi 6 octobre 2020

Dans un nouveau bulletin quotidien, l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise indique que l'activité sismique continue sous le volcan mais qu'elle continue de décroître. Cinq séismes profonds ont été enregistrés sous le flanc Est ce mardi 6 octobre. L'hypothèse d'une éruption s'éloigne de plus en plus. Nous publions ci-dessous le communiqué de l'observatoire.

L’inflation (gonflement) de la zone sommitale continue témoignant de la mise en pression d’une source sous le sommet, là où est localisé le système d’alimentation superficiel (réservoir magmatique d’où partent les instrusions de magma vers la surface). Cette reprise de l’inflation est en accord avec les concentrations en CO2 dans le sol qui sont toujours en augmentation en champ lointain (secteur Plaine des Cafres) même si le taux reste modéré. Cette augmentation est souvent associée à une remontée de magma depuis le manteau.

Les compositions des fumerolles au sommet sont revenues à des compositions habituellement observées " hors crises ", à savoir très pauvres en CO2 et SO2.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !