Sauvegarde des tortues marines :

L'Afrique s'inspire de Kélonia


Publié / Actualisé
"Le Réseau des acteurs pour la sauvegarde des tortues marines en Afrique Centrale, RASTOMA a financé le voyage de Rodrigue Ngafack de AMMCO (African Marine Mammals Conservation Organization), pour une formation sur Kelonia afin de renforcer les capacités des acteurs de la conservation de la Mégafaune d'Afrique Centrale, sur le suivi des tortues marines" nous apprend le directeur du centre de soins, ce mercredi 14 décembre 2016.
"Le Réseau des acteurs pour la sauvegarde des tortues marines en Afrique Centrale, RASTOMA a financé le voyage de Rodrigue Ngafack de AMMCO (African Marine Mammals Conservation Organization), pour une formation sur Kelonia afin de renforcer les capacités des acteurs de la conservation de la Mégafaune d'Afrique Centrale, sur le suivi des tortues marines" nous apprend le directeur du centre de soins, ce mercredi 14 décembre 2016.

Ainsi, la structure africaine s'inspire des techniques utilisées par Kélonia sur le suivi des tortues marines et les soins qui leurs sont prodigués.

"Le RASTOMA a retenu Kelonia qui permet de regrouper sur un même site des compétences sur le suivi des tortues (suivi aérien, photo-identification, Argos), la gestion de Base de données (TORSOOI), la restauration des habitats (revégétalisation des plages de ponte), la sensibilisation du public (circuit de visite et ateliers pédagogiques, science participative) et les soins aux tortues (Centre de soins" écrit encore Kélonia dans un communiqué.

Une présentation des actions de "Recherche et conservation des tortues marines en Afrique Centrale" ont été présentées lors d'une conférence présentée par Rodrigue Ngafack, Projet Manager  au sein de l'African Marine Mammals Conservation Organization, AMMCO) et secrétaire adjoint du Réseau des acteurs pour la sauvegarde des tortues marines en Afrique Centrale, RASTOMA.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !