Lutte contre l'abandon à l'approche des vacances :

Faites garder votre animal de compagnie ou partez avec lui


Publié / Actualisé
A l'approche des vacances scolaires, une campagne de lutte contre l'abandon des animaux a été lancé au niveau national. Mais La Réunion n'est pas épargnée par ce fléau. En métropole, on estime à 80 000 animaux laissés en bord de route par leur propriétaire au moment du départ en vacances. Un comportement qui existe aussi sur notre île, également touchée par l'errance animale.
A l'approche des vacances scolaires, une campagne de lutte contre l'abandon des animaux a été lancé au niveau national. Mais La Réunion n'est pas épargnée par ce fléau. En métropole, on estime à 80 000 animaux laissés en bord de route par leur propriétaire au moment du départ en vacances. Un comportement qui existe aussi sur notre île, également touchée par l'errance animale.

Les services de la préfecture de La Réunion et notamment ceux de la Direction de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DAAF), s'apprêtent à lancer une campagne de sensibilisation pour lutter contre l'errance animale. Les intercommunalités de l'île ont en effet mis en place leur vaste plan de stérilisation, financé par l'Etat, exonérant les coûts de l'acte aux propriétaires de chiens et de chats. Si l'identification - obligatoire - et la stérilisation sont au coeur du message de sensibilisation, la lutte contre l'abandon n'y figure pas pour le moment.

80 000 animaux sont encores abandonnés chaque année au niveau national, dont la plupart au moment des départs en vacances. Mais "l'abandon concerne aussi La Réunion, notamment avec les départs de l'île de manière définitive" note un acteur de la protection animale. Pourtant des solutions existent au niveau local, mais qui ne fonctionnent que si le propriétaire est responsable.

Le pet-sitting

Alors que les vacances de l'hiver austral approchent, les départs se préparent. Les propriétaires d'animaux ont la possibilité de solliciter une pension - La Réunion en compte plusieurs - à l'image de celle de Taty Kiki à Saint-Benoît, ou les animaux sont eux-aussi, en vacances.

Il est aujourd'hui possible de confier son animal à des particuliers moyennent quelques euros par jour pour la garde et la nourriture. Le concept du "pet-sitting" permet également de faire venir un gardien à son domicile, qui surveillera l'animal en plus de l'habitation.

Enfin, il y a toujours la solution de partir avec son compagnon. Pour prendre l'avion, ce dernier aura besoin d'être à jour de ses vaccins, de posséder un passeport et un certificat de voyage délivré par un vétérinaire. Une cage de transport aux normes sera également nécessaire.

Pour faciliter les départs en vacances, la campagne "ils partent avec nous" relate sur sa plate-forme les conseils et procédures pour permettre des séjours sereins, en compagnie de son chien ou de son chat. Des solutions appuyées par les campagnes "choc" que la fondation "30 millions d'amis" produit chaque année avant la période estivale, afin d'éradiquer l'abandon, qui, localement, favorise grandement l'errance et le mal-être des animaux.

jm/www.ipreunion.com
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !