MENU

Mayotte :

Sea Sheperd interrompt un massacre de tortues marines


Posté par
Les volontaires de l'organisation non gouvernementale mettaient fin à la tuerie de plusieurs spécimens ce week-end du samedi 24 juin et du 25 juin 2017 . Ils lancent aussi l'opération de protection Nyamba.
Les volontaires de l'organisation non gouvernementale mettaient fin à la tuerie de plusieurs spécimens ce week-end du samedi 24 juin et du 25 juin 2017 . Ils lancent aussi l'opération de protection Nyamba.

Des décapitations réalisées avec des couteaux et des machettes. Des scènes sanglantes stoppées dans la nuit du 24 au 25 juin, par des membres de Sea Sheperd France près de la plage des Badamiers, en Petite-Terre, à Mayotte. À leur arrivée, les braconniers fuyaient, laissant agoniser une tortue, décédée dans de longues souffrances. L'Organisation non gouvernementale (ONG) dénonce le massacre des espèces marines, en pleine période de ponte.

La nuit suivante, on retrouvait les têtes de quatre reptiles. Un peu plus tôt dans la semaine, deux autres espèces avaient été tuées. Et leurs têtes enterrées dans le sable puis recouvertes de pierres. L’ONG va donc lancer dans les prochains jours l’opération Nyamba (tortue en Mahorais). Une première. Des patrouilleurs de Sea Sheperd et des sympathisants locaux sillonneront plusieurs zones afin d’empêcher les exactions.

" Cette mission répond au cri d’alarme des Mahorais. Nous souhaitons travailler en collaboration avec ceux qui veulent œuvrer à la préservation de ce qui subsiste encore d’un héritage naturel inestimable", assure Lamya Essemlali, présidente de la structure sur la page Facebook de l’organisation. Selon le Réseau d’échouage mahorais de mammifères et de tortues marines (Remmat), plus de 230 spécimens étaient braconnés dans l’île aux Parfums en 2016 et près de 300 en 2015. D’où l’urgence d’intervenir pour veiller à la protection de ces animaux protégés.

ts/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !