Plus de 3.000 animaux sauvés en 2016 :

Les associations réunionnaises de protection animale recherchent des familles d'accueil


Publié / Actualisé
Dans un communiqué, le CRAPA (Collectif réunionnais d'assistance et de protection des animaux) et l'Alliance des Associations pour les Animaux lancent un appel aux foyers souhaitant se porter volontaire pour être famille d'accueil pour les animaux. Les chiens et les chats à garder ont préalablement été recueillis et attendent de voyager vers la métropole pour être adopté. Un geste qui permet de réduire l'errance animale et les euthanasies au sein des fourrières. Nous publions ci-après le communiqué des associations. (Photo d'illustration)
Dans un communiqué, le CRAPA (Collectif réunionnais d'assistance et de protection des animaux) et l'Alliance des Associations pour les Animaux lancent un appel aux foyers souhaitant se porter volontaire pour être famille d'accueil pour les animaux. Les chiens et les chats à garder ont préalablement été recueillis et attendent de voyager vers la métropole pour être adopté. Un geste qui permet de réduire l'errance animale et les euthanasies au sein des fourrières. Nous publions ci-après le communiqué des associations. (Photo d'illustration)

 

"Les récentes attaques de personnes ou de troupeaux par des chiens relancent les débats et mobilisent plus que jamais les associations dans leur travail de placement. Mais les familles d'accueil temporaires sur l'île sont rares alors même qu'elles sont un maillon clé de la chaine de sauvetage... Et une des solutions dans le travail de résorption de l'errance animale.

Moins de 200 familles d'accueil sont estimées sur le territoire. Autant dire peu. Pourtant, cette étape transitoire, mal connue, est indispensable avant le placement définitif de l'animal. Et l'une des alternatives à l'inévitable euthanasie par la fourrière. Avec 4 refuges sur l'île, difficile en effet de faire face aux 300.000 chiens et chats des rues dans une forme de solidarité "citoyenne".

Etre famille d'accueil, c'est accepter selon ses possibilités, d'héberger temporairement un voire plusieurs chiens ou chats, le temps que l'association fasse les démarches pour l'adoption définitif. Car des solutions de placement notamment en métropole, existent : sur l'année 2016, ce sont environ 3.000 chiens et chats qui se sont envolés vers leurs nouvelles familles.

Selon l'association, la durée du séjour peut être de quelques jours ou semaines. Certaines prennent en charge le budget nourriture le temps de l'hébergement. Toutes assurent l'intégralité des frais vétérinaires. Toutes aussi s'engagent auprès de la famille d'accueil, lui offrant ainsi des garanties.

A un bout de la chaîne, il y a des animaux adoptables ; à l'autre bout, des personnes en quête d'adoption. Entre les deux, un processus permettant la rencontre des uns et des autres dont un maillon essentiel : une famille d'accueil temporaire faisant le lien. Donc un toit pour protéger chacun des conséquences de l'errance : l'Homme et l'Animal."

 

Pour être famille d'accuil ou avoir plus d'informations concernant les modalités, contacter le CRAPA au 0692 13 01 80 ou l'Alliance des Associations pour les Animaux au 0693 11 69 03

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !