Tribune libre de Jean Hugues Ratenon :

Non au glyphosate, oui à un environnement sain


Publié / Actualisé
Dans quelques jours, (le 09 novembre), la commission européenne va décider du renouvellement ou non de la licence du pesticide de Monsanto : le glyphosate (principale substance active du Roundup). Le Président de la République Française se doit de protéger la santé des Français et voter contre ce renouvellement qui sera valable 5 ans.
Dans quelques jours, (le 09 novembre), la commission européenne va décider du renouvellement ou non de la licence du pesticide de Monsanto : le glyphosate (principale substance active du Roundup). Le Président de la République Française se doit de protéger la santé des Français et voter contre ce renouvellement qui sera valable 5 ans.

Plusieurs études ont souligné les effets néfastes de ce produit, mis sur le marché depuis plus de 40 ans, et classé cancérogène par le Centre International de Recherche sur le cancer. Un récent sondage a récemment révélé que 7 français sur 10 sont pour l'interdiction de cet herbicide. C’est une question de santé publique : l’Etat ne peut pas laisser les Réunionnais s'exposer au risque d’un cancer.

Ce produit dangereux tant sur le plan sanitaire qu'environnemental doit disparaître. Son utilisation pollue fortement les sols, donc les nappes phréatiques aussi, et tout ce produit se retrouve ensuite dans nos rivières et dans la mer. Après on s'étonne qu'il n'y ait plus de bichiques, bouches rondes, pêche cavale, chevrettes, etc... Il faut arrêter la destruction de notre flore et notre faune.

Par ailleurs, selon un avis juridique commandé par un député européen luxembourgeois et paru dans le quotidien l'Echo ce dimanche 05 novembre, le renouvellement de l'autorisation est illégal ! Sa première autorisation de 10 ans en 2002 n'a pas été renouvelée faute d'accord entre les États membres et à plusieurs reprises la commission européenne a prolongé cette autorisation pour de courtes durées jusqu'à aujourd'hui en totale violation de l'article 17 du règlement sur l'autorisation des produits phytosanitaires, selon ce cabinet juridique parisien.

En plus de la dangerosité du produit, il y aurait aussi illégalité !

C'est pourquoi, plus que jamais j'affirme que la Réunion doit être terre de santé, un des thèmes de la dernière campagne des législatives.
Je me prononce contre l'utilisation du glyphosate. Il revient à l'État de donner des moyens aux agriculteurs pour embaucher et non supprimer les emplois aidés par exemple dans le secteur marchand. Du travail il y en a, il faut réfléchir à un statut spécifique pour ces emplois particuliers permettant de concilier l’offre et la demande pour des produits de qualité notamment dans les assiettes de nos enfants.  Il nous faut tendre vers une agriculture paysanne, saine. 

Nous serons tous gagnants et contribuerons à la protection de notre planète et de notre écosystème assurant ainsi aux générations futures le bienêtre et le bien vivre dans une île saine.

Jean Hugues Ratenon
Député de La Réunion  
 

   

2 Commentaire(s)

Gène, Posté
Le glyphosate tue les sols arables et nous empoisonne.
Princesse Fraise de Bandcochon.re, Posté
Cher monsieur Ratenon,
C'est bien joli de reprendre les combats "à la mode" ça permet d'oublier de balayer devant sa porte...
Bandcochon fête son 6ème anniversaire et nous ne lâcherons pas l'affaire.
Stoppons déjà les nombreux dépôts sauvages de déchets et notamment les plus polluants : les batteries qui gisent par milliers acidifiant et plombant la terre réunionnaise - les bidons d'huile de vidange qui polluent aussi la terre avec les nombreuses carcasses de véhicules dont pas mal sont aussi enterrées avec leurs composants très polluants - etc etc etc le site bandcochon.re vous permettra de vous faire une petite idée...
Arèt un pé causement inutil okip èk koshons inciviques ....