[VIDEO] Dans le top 15 des espèces les plus rares au monde :

Exceptionnel : un Pétrel noir de Bourbon surpris en pleine mer


Publié / Actualisé
Il ne resterait que 10 à 50 couples de ces oiseaux migrateurs, endémiques de La Réunion. Et pour la toute première fois le Pétrel noir de Bourbon a été filmé en mer. Réalisée par des Anglais passionnés d'oiseaux marins, la vidéo nous offre des images magnifiques, un brin émouvantes de la "Timize", qui figure sur la liste des 15 espèces les plus rares au monde, en danger critique d'extinction.
Il ne resterait que 10 à 50 couples de ces oiseaux migrateurs, endémiques de La Réunion. Et pour la toute première fois le Pétrel noir de Bourbon a été filmé en mer. Réalisée par des Anglais passionnés d'oiseaux marins, la vidéo nous offre des images magnifiques, un brin émouvantes de la "Timize", qui figure sur la liste des 15 espèces les plus rares au monde, en danger critique d'extinction.

Les colonies de cette espèce n’ont été découvertes qu’en décembre 2016... une véritable traque scientifique de longue haleine pour finalement réussir à identifier un terrier de Pétrel noir, dans les falaises de la commune de Saint-Joseph. Pour autant, jamais l'oiseau n'avait été filmé en mer, jusqu'à maintenant. "C'est une première. Ce Pétrel noir de Bourbon a été observé et filmé depuis un bateau", confirme Camille Payet du projet LIFE+ Pétrel*.

Lire aussi => Le mystérieux pétrel noir de Bourbon montre le bout de son bec

REGARDEZ :

La vidéo a été réalisée dans le cadre d'une mission menée par des Anglais. Ces grands passionnés d'oiseaux marins étaient en visite à La Réunion spécialement pour observer la fameuse Timize (mot créole qui désigne le Pétrel noir de Bourbon). Un ingénieur du projet LIFE+ Pétrels, Jérome Dubos, a également participé à une de ces sorties.

Lire aussi => Rentrée des pétrels : "sans la population, la protection de l'environnement n'est rien"

"Les oiseaux sont actuellement sur l'île pour la reproduction, explique Camille Payet. Ils vont alors en mer au cours de la journée pour se nourrir." Pour obtenir de telles images, le groupe de passionnés ont fait du chumming, une pratique qui consiste à attirer aux abrods du bateau des oiseaux en diffusant une odeur de poisson très forte. "Le Pétrel noir de Bourbon remonte alors les couloirs d'odeurs et se pose pour manger (fin de la vidéo)", poursuit Camille Payet.

Une espèce mystérieuse qui dévoilera ses secrets en juillet prochain

La Timize est une espèce très peu renseignée et leurs migrations sont encore très mystérieuses. "Nous savons pour le moment que ces oiseaux utilisent une grande partie de l'Océan Indien," commente Camille Payet. Dans ce cadre,  LIFE+ Pétrels a posé des GLS, des petits capteurs de luminosité et d'humidité d'à peine un gramme, sur certains Pétrels noir de Bourbon. Ces appareils "nous permettent d’en apprendre beaucoup sur la biologie et le mode de vie d’un individu. Ils sont capables d’enregistrer et de stocker des données sur une période d’environ trois ans, explique Camille Payet. Ils nous permettent de déduire les périodes de présence au terrier, d’étudier leur comportement en mer, la fréquence des aller-retours, leur comportement nocturne et diurne et la présence de lune ou non lors de leurs déplacements". Des capteurs plein de ressources, mais pour exploiter les données, il faut capturer à nouveau l’oiseau, récupérer le GLS, décharger les données et les traiter sur ordinateur.

Actuellement, les GLS sont en cours de récupération sur les Pétrels noir de Bourbon. Les premiers résultats devraient être connus en juillet prochain.

*Pour plus d'information sur le projet Life+ Pétrel voir leur site.

nt/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !