À cause des pétards et des feux d'artifice :

Ne perdez pas vos toutous et vos minous


Publié / Actualisé
Les fêtes de fin d'année sont la période propice à la divagation et l'errance animales. De nombreux cas de pertes sont constatés, la faute aux pétards, fusées et autres feux d'artifice qui animent les réveillons de Noël et de la Saint-Sylvestre. Ces bruits qui sortent de l'ordinaire effraient les chiens et les chats, qui, déboussolés prennent la poudre d'escampette. Le lendemain, les annonces de pertes de toutous et de minous fleurissent sur les pages spécialisées des réseaux sociaux. Des propriétaires désespérés à la recherche de leur animal de compagnie. Souvent, l'histoire se termine bien mais quelques fois non. Les services dédiés constatent une augmentation des cadavres de chiens et de chats ramassés les jours qui suivent les fêtes. Voici quelques gestes simples pour éviter cela.
Les fêtes de fin d'année sont la période propice à la divagation et l'errance animales. De nombreux cas de pertes sont constatés, la faute aux pétards, fusées et autres feux d'artifice qui animent les réveillons de Noël et de la Saint-Sylvestre. Ces bruits qui sortent de l'ordinaire effraient les chiens et les chats, qui, déboussolés prennent la poudre d'escampette. Le lendemain, les annonces de pertes de toutous et de minous fleurissent sur les pages spécialisées des réseaux sociaux. Des propriétaires désespérés à la recherche de leur animal de compagnie. Souvent, l'histoire se termine bien mais quelques fois non. Les services dédiés constatent une augmentation des cadavres de chiens et de chats ramassés les jours qui suivent les fêtes. Voici quelques gestes simples pour éviter cela.

Première chose : mettez vos animaux de compagnie à l’abri. Cela paraît élémentaire mais les feux d’artifices ont un réel impact sur le comportement des canidés. Les bruits de pétards et de fusées perturbent les chiens, pris de panique, ils s’enfuient. Désorientés et affolés, ils n’arrivent pas à retrouver leur chemin. Ils se alors retrouvent en situation de divagation.

Deuxième chose : si vous n’êtes pas à votre domicile, trouvez une personne digne de confiance pour surveiller votre animal de compagnie. Le garder, le nourrir, en prendre soin et surtout le rassurer. Les chiens sont très sensibles aux bruits qui sortent de l’ordinaire, ils peuvent se mettre à trembler, se réfugier sous des meubles, aboyer… Ils ont donc besoin d’attention et de surveillance.

Troisième chose : Attention à ne pas lui communiquer votre stress. Pour votre chien, ces bruits sont source d’un stress intense. Parfois, trop essayer de vouloir les rassurer peut avoir l’effet inverse et ne faire qu’augmenter leur peur. Il faut juste lui accorder une attention particulière, certains maîtres jouent avec leurs chiens pour essayer de détourner leur attention.

Récemment, la préfecture a rendu les conclusions d’une étude réalisée pour la première fois sur pour lutter contre l’errance animale, un fléau à la Réunion. Plusieurs chiffres sont ressortis, dans le département, le nombre de chiens et chats détenus par des propriétaires est de 222 800 chiens et 159 690 chats.
 Parmi les 222 800 chiens :


• 30 900 sont divagants (chiens dont le propriétaire est connu qui errent sur la voie publique).


les chiens errants (sans propriétaire identifié) sont au nombre de 42 100.

Lire aussi : Un premier bilan sur le plan de lutte contre l'errance animale

Pour éviter de perdre votre compagnon à quatre pattes, prenez vos dispositions. Si jamais il arrive à s’échapper, plusieurs pages Facebook peuvent vous permettre de passer une annonce pour le retrouver, Pet Alert Réunion 974 et Pattes en cavale 974 par exemple.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !