Attention sur les plages :

Présence de physalies sur les côtes Saint-Leu


Publié / Actualisé
Un internaute Nabil B. informe les Réunionnais de la présence de milliers de physalies sur les côtes de Saint-Leu. Plus précisément entre la point au sel et Saint-Leu. Il indique aussi s'être fait piquer par l'une d'entre-elles en marchant sur la plage. La physalie est une espèce de siphonophores qui vivent en colonie et mesurent généralement entre 15 et 20 cm. Malgré les apparences, ce n'est pas une sorte de méduse. Le venin de la physalie (physalitoxine) est dangereux pour l'homme. Nabil explique avoir ressenti une "douleur est intense et qui entraîne une tétanie du muscle touché. L' effet ressenti est semblable à une brûlure d'acide." Prudence à ceux qui fréquentent les plages de la zone. Il est vivement conseiller de contacter un médecin en cas de piqûre.
Un internaute Nabil B. informe les Réunionnais de la présence de milliers de physalies sur les côtes de Saint-Leu. Plus précisément entre la point au sel et Saint-Leu. Il indique aussi s'être fait piquer par l'une d'entre-elles en marchant sur la plage. La physalie est une espèce de siphonophores qui vivent en colonie et mesurent généralement entre 15 et 20 cm. Malgré les apparences, ce n'est pas une sorte de méduse. Le venin de la physalie (physalitoxine) est dangereux pour l'homme. Nabil explique avoir ressenti une "douleur est intense et qui entraîne une tétanie du muscle touché. L' effet ressenti est semblable à une brûlure d'acide." Prudence à ceux qui fréquentent les plages de la zone. Il est vivement conseiller de contacter un médecin en cas de piqûre.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)