Tribune libre :

Le Collectif Outre-mer de Protection Animale (COPA) réagit aux propos de Brigitte Bardot


Publié / Actualisé
Le Collectif Outre-mer de Protection Animale (COPA) - basé en métropole - réagit aux propos de Brigitte Bardot, qu'il juge blessants et inappropriés sur la forme, mais dont le fond s'explique par un mécontentement face à une condition animale sclérosée.
Le Collectif Outre-mer de Protection Animale (COPA) - basé en métropole - réagit aux propos de Brigitte Bardot, qu'il juge blessants et inappropriés sur la forme, mais dont le fond s'explique par un mécontentement face à une condition animale sclérosée.

Ce mécontentement est également celui des associations locales, et si la polémique autour de cette lettre finira par retomber, la situation des animaux à La Réunion sera encore la même demain. 

En termes beaucoup plus modérés, l’association reçoit des témoignages de touristes “extrêmement choqués” par une multitude d’animaux errants, “malades”, “faméliques”, “écrasés”, mais qui disent l’être encore davantage lorsqu’informés de la politique d’euthanasie massive menée pour endiguer cette problématique.

En février, le COPA a adressé deux courriers à Monsieur le Préfet, l’informant du début de sa campagne de médiatisation bilingue. Le collectif lui a également demandé de répondre aux attentes, revendications des associations en termes de subventions, stérilisation de masse, sensibilisation, respect des lois françaises. Et de stopper le projet d’une nouvelle fourrière relayé par la presse.

Le COPA n’a pas reçu de réponse du Préfet.

   

1 Commentaire(s)

Moi même , Posté
Ignoble personne ne réagit à la réunion. De cette situation je hais les humains .tous ces pauvres loulous partout qui souffrent le martyre mois j ai récupéré 5 chats et 2 chiens et fais plusieurs sauvetages, cela m attriste énormément. Il faut une stérilisation massive au lieu de l euthanasie qui est inadmissible