Tribune libre de la filière Boeuf Pays :

L'accusation "d'abus de position dominante" est infondée


Publié / Actualisé
Nous avons été informés par voie de presse qu'une demande d'avis a été formulée à l'Autorité de la concurrence pour une opération de promotion du Boeuf Pays menée en fin d'année, dans les rayons de la GMS et les boucheries traditionnelles de l'ile. Cette opération, sans obligation de participation, a été réfléchie avec l'ensemble des partenaires de la filière pour aider les éleveurs qui se trouvaient alors dans une situation d'urgence.
Nous avons été informés par voie de presse qu'une demande d'avis a été formulée à l'Autorité de la concurrence pour une opération de promotion du Boeuf Pays menée en fin d'année, dans les rayons de la GMS et les boucheries traditionnelles de l'ile. Cette opération, sans obligation de participation, a été réfléchie avec l'ensemble des partenaires de la filière pour aider les éleveurs qui se trouvaient alors dans une situation d'urgence.

Les acteurs de la filière Boeuf Pays rappellent que cette opération, d'une durée de 15 jours, a été menée après consultation des services de la DIECCTE deux mois avant le déploiement de l'opération,et s'étonnent que cette décision puisse à ce jour être contestée.

L'accusation " d'abus de position dominante " faite à la filière est infondée. La production locale de viande de bœuf représente environ 1600 tonnes par an (chiffres 2018), soit moins de 25% de la consommation totale de bœuf estimée à La Réunion. La production locale à elle seule, est donc bien loin de couvrir la part représentée par les produits d'importation, qui par ailleurs sont importés selon des décisions propres aux bouchers et à chaque enseigne.

Produire une viande de qualité, certifiée conforme aux normes sanitaires françaises et européennes, correspondant aux attentes des consommateurs tout en permettant aux éleveurs de vivre dignement de leur métier. Ce sont ces valeurs et objectifs que nous souhaitons plus que jamais faire reconnaître et nous sommes, comme toujours, à la disposition de l'Autorité de la concurrence si celle-ci décide de se pencher sur ce dossier.

Filière Boeuf Pays

   

3 Commentaire(s)

Chikun, Posté
Les réunionnais sont prêts à avaler n'importe quoi. On les a élevés comme ça .Confirmation aux municipales
Volcan974, Posté
Vous ne respectez rien, je ne suis pas prêt à acheter de la viande pays qui est impropre à la consommation, l'émission de Réunion 1ére est flagrante avec toutes les preuves, pourquoi n'avez pas porter plainte pour diffamation? le boeuf pays c'est fini comme les yaourts et le lait de la Réunion. Ne prenez pas les consommateurs de la Réunion pour des imbéciles...
MÃ'véLang, Posté
Le problème pour nous, c'est que vous nous forcez à consommer votre viande d'animaux malades .
Je suis allé à leader price , si on ne veut pas de la viande bovine malade, ils vont finir par nous envoyer le chercher près du conteneur à ordure.
Je préfère la viande proposée aux français car je sais que la qualité est contrÃ'lée.