Une balise suit toute son épopée :

La tortue Tina se pose à Oman après 8 mois de voyage


Publié / Actualisé
Ce samedi 18 janvier, Kelonia fait le point sur le voyage de la tortue caouanne Tina relâchée en mer par le centre de soins le 20 mai dernier après un séjour dans la structure.
Depuis qu'elle a retrouvé l'océan, Tina a traversé l'Équateur et rejoint le Tropique du Cancer en quittant les eaux de La Réunion, longeant Madagascar, les îles du Sud des Seychelles, le Mozambique, la Tanzanie, le Kenya, la Somalie, le Yemen et enfin Oman. Oman où elle semble avoir élu domicile.
Ce samedi 18 janvier, Kelonia fait le point sur le voyage de la tortue caouanne Tina relâchée en mer par le centre de soins le 20 mai dernier après un séjour dans la structure.
Depuis qu'elle a retrouvé l'océan, Tina a traversé l'Équateur et rejoint le Tropique du Cancer en quittant les eaux de La Réunion, longeant Madagascar, les îles du Sud des Seychelles, le Mozambique, la Tanzanie, le Kenya, la Somalie, le Yemen et enfin Oman. Oman où elle semble avoir élu domicile.

Kelonia précise : "Tina est une sub-adulte qui au cours de sa vie aura traversé l’océan Indien du Nord au Sud, puis d’Est en Ouest, et enfin du Sud au Nord pour rejoindre le site où elle est née afin de s’y reproduire à son tour.

Ses descendants feront la même migration que leur mère et certaines de ces jeunes tortues croiseront elles aussi et dans quelques années, au large de La Réunion.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Macatia, Posté
Mettre une balise sur le dos d'une tortue pour devenir une proie facile aux requins, seriez vus d'accord sur un extra terrestre vous mette une balise sur votre dos pour suivre vos déplacements? Ce genre d'expérience qui n'a rien de scientifique ne rime à rien, sinon qu'a montré que vous exister afin de .percevoir des subventions.
Bernard BONNET, Posté
Félicitations aux pêcheurs et à toute l'équipe de Kelonia! C'est le résultat d'un travail coopératif de longue haleine qui aujourd'hui porte ses fruits: au service de la survie d'espèces menacées de disparition. La connaissance scientifique de leur cycle de vie est un passage obligé pour mieux assurer la protection et la survie d'animaux remarquables qui sont emblématiques de notre région, de notre île, et qui ont commencé à peupler les océans depuis des millions d'années.
Encore bravo et merci!