[LIVE] Théâtre, musique et danse :

Bisik : dernière semaine de "ça s'appelle reviens"


Publié / Actualisé
Pour la septième et dernière semaine de " ça s'appelle reviens " le Bisik, en collaboration avec le Théâtre des Bambous, vous donne rendez-vous pour trois nouveaux spectacles musicaux cette semaine. Ce soir, à partir de 19h30, Jean-François Carpaye, Bruno Testa, Votia, ou encore Nathalie Natiembé se produiront sur la scène du café culturel. La retranscription de cet événement sera disponible en direct sur notre site, ainsi que sur les pages Facebook du Bisik et d'Imaz Press. Au programme théâtre, chants, musique et danse pour faire vibrer le coeur des réunionnais le temps d'une soirée. ( photo rb / www.ipreunion.com)
Pour la septième et dernière semaine de " ça s'appelle reviens " le Bisik, en collaboration avec le Théâtre des Bambous, vous donne rendez-vous pour trois nouveaux spectacles musicaux cette semaine. Ce soir, à partir de 19h30, Jean-François Carpaye, Bruno Testa, Votia, ou encore Nathalie Natiembé se produiront sur la scène du café culturel. La retranscription de cet événement sera disponible en direct sur notre site, ainsi que sur les pages Facebook du Bisik et d'Imaz Press. Au programme théâtre, chants, musique et danse pour faire vibrer le coeur des réunionnais le temps d'une soirée. ( photo rb / www.ipreunion.com)

Suivez la représentation en direct :

-Théâtre-

• Lèr Pou DI de Jean-François Carpaye
Avec Jean-François Carpaye, Julie Carpaye et le théâtre Les Bambous


Le récit déchirant d’un petit planteur de 13 ans que le vent soulève et mène au grand régisseur général d’une Scène Conventionnée d’Intérêt National qu’il est aujourd’hui devenu.




• Le cadavre du blanc de Bruno Testa
Avec Robin Frédéric et le théâtre Les Bambous


Le Cadavre du blanc est l’histoire d’une identité qui vacille. Celle d’un voyageur blanc confronté à une île (La Réunion) où les identités ont été morcelées par l’exploitation de la canne à sucre.

- Danse -

• Photo de couverture d’Éric Languet
Danses en l’R - Cie Éric Languet

Photo de couverture part d’un court-métrage réalisé avec le téléphone d’Eric Languet pendant le confinement. Il en propose une extension en direct sur le plateau du théâtre Les Bambous où la poésie du mouvement se mêle au constat que le “monde d’après” est étrangement similaire à celui d’avant.


- Musique -

• Votia 

Une fois n’est pas coutume c’est en trio que nous accueillerons le groupe Votia ! Votia, est le nom de scène de la chanteuse réunionnaise Marie-Claude Lambert-Philéas, en hommage à sa mère originaire de Madagascar et issue d’une famille de musiciens. Dans cette famille, le maloya se transmet de génération en génération. Marie-Claude Lambert débute sa carrière en accompagnant son père Gramoun Lélé, lui-même chanteur d’un groupe mythique. La douleur que lui inflige la perte de ses parents puis de sa fille au cours des années 2000 se retrouve dans certains de ses textes, apaisée seulement par la musique. Portés par sa voix douce et charismatique, les textes de Marie-Claude sont intimes, abordant l’amour, le deuil, les êtres chers comme les êtres disparus. C’est un travail de transmission que la chanteuse effectue à travers son maloya aux influences de blues, de musique indienne et africaine.

• Aurus

Aurus, c'est un mirage moderne. L'incarnation de nos contradictions. Après la polyphonie transgressive des 3somesisters, Aurus aka Bastien Picot distille dans ce premier album solo, le Maloya de ses racines dans un écrin pop orchestral et percussif, rappelant James Blake, Peter Gabriel ou Woodkid.

Aurus a dévoilé son premier titre Momentum le 31 mai 2019 avant de se produire au SAKIFO à La Réunion et sur plusieurs scènes en Europe.
Auteur-compositeur-interprète Tamponnais, Bastien Picot vit aujourd’hui entre Paris et la Réunion et multiplie en effet les collaborations avec des artistes d’envergure nationale et internationale.

Choriste pour Stevie Wonder, Fred Wesley, Charles Aznavour ou encore Yael Naïm avec son projet 3Somesisters, il a récemment enregistré en tant que chanteur lead sur un album jazz réalisé par Richard Bona, avec André Ceccarelli, Sylvain Luc et Hadrien Feraud.
Il participe également à la création chorégraphique “Face à la Terre” de Bouziane Bouteldja et à la prochaine création du groupe de percussions corporelles Les Humanophones. À la Réunion, il collabore entre autres avec Lo Griyo, Maya Kamaty ou encore les Bringelles dont il a pris la direction artistique.

•  Nathalie Natiembé

Elle dit toujours qu’elle fait du maloya. Et elle a bien raison, Nathalie Natiembé. Parce que s’il est quasi-absent, rythmiquement, de son nouvel album, il enveloppe l’ensemble de son état d’esprit de " maronaz ". Oui, elle est libre, Nathalie Natiembé. Et rebelle. Une énergie qui lui vaut le surnom de " punkette du maloya ".
L’artiste possessionnaise poursuit donc sa trajectoire unique au gré des rencontres et présentera au public les titres de son cinquième album à paraître, Vortex 60, dont le sublime " Vwayaz Sanktuèr " en trio. Après Karma, disque réalisé avec le duo Bumcello, après le splendide Bonbon zetwal, madeleine de Proust musicale empreinte d’une poésie stellaire, Natie a pris son temps pour peaufiner les titres de ce nouvel opus, enregistré à Johannesbourg par Tiago Correia-Paulo. Ce multi-instrumentiste et producteur originaire du Mozambique (comme la famille Natiembé tiens tiens), membre de 340 millions et ancien du gang hip-hop sudaf’ Tumi & The Volume, a su concocter un univers sonore ambitieux qui sied à merveille aux textes sombres et fragiles de Nathalie.

Ce soir vous aurez la possibilité de retrouver cette soirée musicale en live sur la page Facebook du Bisik, sur le Facebook d'Imaz Press et sur notre site.

N’oubliez pas, réservation obligatoire et achat des places uniquement par téléphone au 0262 50 38 63.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !