Il veut "bousculer des habitudes" :

Mairie de Saint-Louis - Cyrille Hamilcaro, un retour et des remous


Publié / Actualisé
Deux affaires devraient retenir l'attention au cours du conseil municipal qui se tiendra à Saint-Louis ce mardi 8 mars 2016. Le premier dossier est inscrit à l'ordre du jour du conseil et concerne une affaire de permis de construire d'abord refusé par les services administratifs et, de fait, accordé par le maire Patrick Malet. Le second point porte sur le retour public en mairie de l'ancien maire, Cyrille Hamilaro, qui en délicatesse avec la justice -, avait dû démissionner en 2014 quelques semaines après avoir été réélu maire. Le retour a été triomphalement annoncé par l'intéressé lui-même dans un mail adressé ce samedi 5 mars à tous les conseillers municipaux de la majorité municipale.
Deux affaires devraient retenir l'attention au cours du conseil municipal qui se tiendra à Saint-Louis ce mardi 8 mars 2016. Le premier dossier est inscrit à l'ordre du jour du conseil et concerne une affaire de permis de construire d'abord refusé par les services administratifs et, de fait, accordé par le maire Patrick Malet. Le second point porte sur le retour public en mairie de l'ancien maire, Cyrille Hamilaro, qui en délicatesse avec la justice -, avait dû démissionner en 2014 quelques semaines après avoir été réélu maire. Le retour a été triomphalement annoncé par l'intéressé lui-même dans un mail adressé ce samedi 5 mars à tous les conseillers municipaux de la majorité municipale.

"Je serai présent à ce conseil (celui de ce mardi – ndlr) puisque j'ai décidé, à compter de ce lundi, d'être présent à toutes les réunions de la commune et avec les élus !" s'autocongratule Cyrille Hamilcaro dans le courriel adressé aux conseillers municipaux de la majorité. "Je vais jouer pleinement mon rôle de conseiller et de référent politique bénévole", ajoute l'ancien maire "Oui, Monsieur Hamilcaro est de retour" confirme Jean-René Hoarau, conseiller municipal chargé de la communication à la mairie de Saint-Louis. Il ajoute que ce come back se fait "à la demande des élus qui veulent profiter de la grande expérience politique et du vécu de Monsieur Hamilcaro". Lequel ancien maire de Saint-Louis de son état a été condamné à 5 ans d'inéligibilité, 40 000 euros d'amende et 2 ans de prison avec sursis dans l'affaire Surgine Fontaine poursuivie pour escroquerie et recel. "Je ne vois pas où est le problème, il va nous donner des conseils politiques bénévolement"déclare Jean-René Hoarau avant d'ajouter l'inévitable parade : "vous savez d'autres maires ont été condamnés et ils sont redevenus maires".

Ce rôle de conseiller et de référent bénévole, Cyrille Hamilcaro compte le jouer, ditil dans son courrier "avec des décisions fortes en concertation avec le maire, le DGS (directeur général des services – ndlr), le dir cab, et la première adjointe". Il prévient : "une autre phase commence, et ça va bousculer des habitudes pour plus de cohérence et de communication". Il n'a pas été possible de le joindre ce lundi pour lui demander plus de précisions sur ce sujet.

Retrouvant des accents de l'époque où il était maire, Cyrille Hamilcaro, actuel directeur de l'association des maires, fustige les "discussions puériles et attaques inutiles (…) et (les) chuchotements de couloir (ou de parking) et s'exclame "je souhaite que les affaires du conseil municipal ne soient plus l'unique objet des commentaires de la presse dorénavant".

Voilà qui a le mérite d'être clair et qui a aussi eu le don d'agacer un certain nombre de conseillers municipaux. À commencer par Thierry Vaïtilingom. L'adjoint au maire Patrick Malet, chargé de l'urbanisme, et président du centre de gestion (CDG – structure chargée de gérer la carrière et la formation des fonctionnaires territoriaux) a sèchement réagi ce lundi 7 mars, lui aussi par mail en direction de tous les conseillers municipaux de la majorité.

Il annonce qu'il ne participera pas au conseil municipal de ce mardi soir. Son absence, dit-il, "n'est nullement en lien avec les discussions puériles et attaques inutiles (…) évoquées par Cyrille (Hamilcaro – ndlr)". Il joint à son courriel, la lettre qu'il a adressée au maire Patrick Malet ce 1er mars "pour expliquer (son) absence".

"Une faute politique"

De fait, dans son courrier au maire, Thierry Vaïtilingom, fait part de son opposition au projet d'aménagement d'une salle de réception  par un particulier sur le site de l'ancien gymnase de Plateau Goyaves sur un terrain appartenant à la commune de Saint-Louis. "Ce dossier est en instruction dans nos services depuis 2014 (…), à cette époque le bail à construction devait concerner l'emprise qui est dédiée actuellement aux garages municipaux (…) je m'y suis opposé", rappelle l'adjoint au maire.

Le particulier a donc ensuite présenté un projet similaire mais cette fois implanté à Plateau Goyaves. "Il est de notre responsabilité d'accompagner tous les opérateurs qui souhaitent développer l'activité économique sur notre territoire", consent l'adjoint au maire. "Mais l'implantation d'une telle structure au cœur d'un quartier populaire comme Plateau Goyaves est une erreur et une faute politique", estime-t-il. Sans doute parce que le particulier porteur du projet est un proche de... Cyrille Hamilcaro.

Ce mardi 8 mars il sera proposé aux élus de voter un bail à construction entre la commune et la société du particulier sur le site où se trouve l'ancien gymnase. Cette parcelle a été désaffectée et déclassée du domaine public communal depuis le 18 novembre 2015.

"Thierry Vaïtilingom s'est de tout temps opposé à cette décision d'attribution de la parcelle. Il a raison de réagir de la sorte et de ne pas venir. On ne peut faire tout et n'importe quoi en politique", commente un conseiller municipal sous couvert d'anonymat.

Cet élu et d'autres membres du conseil municipal se souviennent aussi que, dans la délibération approuvant le déclassement de la parcelle, il est écrit pour justifier cette décision "force est de constater qu'au regard des capacités financières limites de la commune, aucun projet public ne pourrait être envisagé à court et à moyen terme". Pourtant, remarquent ces élus, "la collectivité s'est engagée à réaliser des travaux de VRD (voirie et travaux divers – ndlr) sur cette parcelle pour un montant de 43 500 euros. Pourquoi cette dépense si on n'a pas d'argent".

Une obtention tacite

Le dossier a aussi visiblement posé problème dans les services administratifs. Le particulier porteur du projet a déposé sa demande de permis de construire sur la parcelle le 7 juillet 2015. Les services communaux lui font alors remarquer que l'autorisation de constuire du propriétaire - la commune en l'occurrence -, manque à son dossier.  Et pour cause ce n'est que le 8 novembre 2015 que le terrain a été déclassé et ce n'est que ce ce mardi soir que sera voté le bail de construction entre la mairie et le porteur de projet.

Légalement la mairie avait jusqu'au 13 janvier 2016 pour répondre à la demande de pemis de construire. Passé ce délai et sans réponse de la commune, la loi considère qu'un permis tacite a été accordé. "Après avoir longuement instruit le dossier avant cete date et en l'absence du bail de construction, les services ont conclu à la nécessité de donner un avis défavorable à la demande de permis", déclarent des élus. "Les services ont fait part de leur décision au maire dans un courrier envoyé en fin d'année dernière. Ils ont aussi  attiré son attention sur la nécessité de ne pas laisser courir le délai pour arriver à une obtention tacite car cela pourrait signifier qu'il s'agit d'une manœuvre du maire pour ne pas se positionner sur un dossier à risques", soupire-t-on dans les couloirs de la mairie.

"L'opposition devrait asticoter le maire"

"L'avis défavorable était prêt, finalement les services ont reçu l'ordre de laisser le temps passer jusqu'à l'obtention tacite au motif qu'un  conseil municipal ne pouvait avoir lieu avant le 13 janvier, date butoir pour le permis tacite", fulmine un élu. "Nous avons procédé à des vérifications juridiques afin de nous assurer de la légalité du bail de construction. Cela a pris un peu de temps. Dès que nous avons été juridiquement certains que ce dossier ne posait aucun problème, nous sommes passés à la dernière étape, le vote ce mardi du bail à constrution" explique ce lundi soir Jean René Hoarau.

Si les services ont dans un premier temps donné un avis défavorable au permis, dit encore l'élu, "c'est qu'on ne peut pas construire sur un terrain dont est ni propriétaire ni locataire". Ce qui était le cas en juillet, mais qui ne devrait plus l'être dès ce mardi soir puisque la délibération du conseil municipal prévoit de louer le terrain au porteur de projet pour 30 ans à 1 745 euros par mois, "selon le prix fixé par les Domaines" précise Jean René Hoarau avant d'ajouter qu'en commission d'aménagement tous les membres, y compris l'adjoint à l'urbanisme (Thierry Vaïtilingom - ndlr) ont voté pour ce bail de construction"

L'affaire arrive donc ce mardi soir devant le conseil municipal. "L'opposition devrait asticoter le maire", prévoit un élu de la majorité. Quant à Thierry Vaïtilingom – injoignable ce lundi après-midi -, il devrait avoir les oreilles qui sifflent très fort. Un courrier signé du maire Patrick Malet a été envoyé à tous les conseillers de la majorité en milieu de journée ce lundi. L'adjoint à l'urbanisme est accusé de se soustraire à ses responsabilités et de s'exclure lui-même de la majorité.

Le conseil en parlera sans doute ce mardi soir…

www.ipreunion.com

   

23 Commentaire(s)

Cram, Posté
Ce monsieur a oublier qui' il a été condamné et que il est en inéligibilité ? Que fait la justice? il n'a pas le droit de géré les affaires de la commune de plus il as son bureau dans la marie et il des réunion pour les chefs de services que fait les juges et le procureur
Charlot, Posté
un seul mot d'ordre : Maire et conseil municipal, démission !!!
NANOU, Posté
Quand je lis tout cela plus l'article sur l'appartement de st pierre aujourd'hui dans le jir, je me dis qu'il aurait été bon que HBELLO fasse au moins un mandat pour mettre un peu d'ordre.
Bibik, Posté
Super ! Le gars il pose une demande d'autorisation sur qqch dont il n'a aucun droit (ni locataire, ni propriétaire..) et la mairie s'arrange pour trouver des solutions pour ce monsieur ! Alors que pendant ce temps, d'honnêtes gens se battent pour réussir à mettre en place leur projet depuis plusieurs années sans succès à cause des magouilles et de la mairie qui trouve toujours des raisons pour repousser le fameux projet. VIVE LA FRANCE. VIVE L'EGALITE ! pfffffff ça concerne que les amis des amis des élus ces valeurs que veut mettre en avant la France, les petit créoles sans connaissances ici et là et sans amis aux bras long restent à terre !
Ouighour, Posté
Encore une "Salle de Réception", évidemment hors normes comme d'habitude à St. Louis, dans un quartier résidentiel ! C'est programmer d'avance une pollution sonore et des querelles de "sortie de Bal"! Pensez vous que St. Louis à vraiment besoin de financer ça de surcroît avec des deniers de la commune ? Un grand BRAVO à Monsieur Vaïtilingom, qui à le courage d'essayer de faire de l'Urbanisme dans une ville chaotique ou le n'importe quoi règne et a régné sous les Mandatures de Claude HOARAU et Cyrille HAMILCARO
Faitpitié, Posté
"je souhaite que les affaires du conseil municipal ne soient plus l'unique objet des commentaires de la presse dorénavant".

Les bonnes affaires vont elles reprendre ? Chemin bétonné, terrain fictif, pépinière???????
Salle de spectacle???????
Pilleurs et assoifés de pouvoirs et de fric, Posté
Lors du recrutement de ce triste sire à l'AMDR par son ami Fouassin et tous les politiciens de droite
Je me souviens (tellement cela m'a éoeuré) que Michel Fontaine maire de Saint-Pierre, une des communes dans le peloton de tête des communes de France où vivent le plus de gens en dessous du seuil de pauvreté, a fait voter une subvention de 40 000 euros en conseil municipal pour l'AMDR, se félicitantt de ce beau geste qui ne couterait selon lui que 50 cts par administré (à la même époque, il disait ne PAS AVOIR DE FRIC pour metre en place les activités hors dans scolaire dans les école de la ville)

Je me pose donc la question : QUI A PAYÉ L'AMENDE DE 40 000 EUROS (supprimé pour prise à partie - webmaster ipreunion.com)

Comme disait leur grand ami Sarko, il faudrait un bon coup de karsher dans ce cloaque de véreux.
CHABAN, Posté
Une bonne nouvelle pour la démocratie. Les votants ont voté pour ce CH.Qu'il assume maintenant.

Plume à zot même!!!!

""""Conseiller politique"""
Trop beau, encore plus haut encore plus fort..
2X2
3X3
4X4
5X5
6X6
Pour les impôts...
La honte, Posté
Il se passe toujours quelque chose à Saint-Louis, cette fois c'est le retour du condamné aux affaires ! La honte
ALEXANDRA, Posté
Hamilcaro devrait se contenter de son poste à l'AMDR, obtenu pas très clairement...
La population en a assez de voir ses magouilles et St Louis a besoin d'élus intègres
Il veut diviser pour régner mais les électeurs ne sont pas dupes et n'hésiteront pas à le sanctionner pour toutes ses pratiques douteuses.Sinon, pas besoin de lois si une personne de son genre se prend pour le roi...!!!
Islander, Posté
Qu'on aime ou pas M. Hamilcaro, je ne vois pas où est le problème. Il veut transmettre et apporter son analyse gratuitement. En quoi cela pourrait déranger ? Les élus de la majorité municipale devraient au contraire en profiter pour apprendre. Il devraient se rassembler derrière le Maire et celui qui les a mené à leur fonction d'élu en 2014, au lieu de se disperser derrière des pseudos leaders.
Quant à M. Vaïtilingom qui parle de "faute politique", je trouve cela fort de café ! Cest vrai qu'il s'y connaît en faute politique, je dirai même qu'il est plutôt spécialiste et coutumier du faite. A part vouloir diviser, je ne vois pas pourquoi diffuser un courrier qui n'était adressé qu'au Maire.
Alors, messieurs et mesdames les élus, n'oubliez pas ce pourquoi vous avez été élus ! Vos ambitions si petites soient elles, vous les étalerez au moment venu, c'est à dire aux prochaines élections.
Anonyme , Posté
Toujours montrer se qu'il a fait de mal mais pourquoi pas parler de tout se qu'il a fait de bien. C'est fatiguant à la fin.
@ Anonyme, Posté
@ Anonyme, vous aussi vous voulez quelque chose ? Sinon je suis d'accord avec vous Monsieur Hamilcaro est un homme intelligent, il connaît tout sur les peines de prison concernant le recel et l'escroquerie et c'est vrai tout le monde ne peut pas faire tout ce qu'il a fait : il y a beaucoup de gens qui n'ont pas envie d'être condamné à de prison avec sursis, mouaaaahhhhh
Bravo Monsieur Vaïtilingom, Posté
Merci Monsieur Thierry Vaïtilingom d'avoir dit les choses lorsque les autres préfèrent se mettre à plat ventre. C'est tout à votre honneur. Ici à la Rivière, nous sommes avec vous, ne lâchez rien
Anonyme , Posté
Moi je dis bon retour à Mr Hamilcaro, toujours facile de critiquer et de ressortir à chaque fois les mêmes conneries, je pense que c'est un homme intelligent avec beaucoup de compétences! Je pense que certaines personnes devraient en prendre de la graine! Facile de parler mais j'aimerai voir si tout le monde pourrais faire ce qu'il fait !!! On a tous droit à une deuxième chance moi j'y crois et j'ai confiance en Mr Hamilcaro ainsi qu'au Maire. Bon courage
, Posté
Oté koman mangé la commune lé bon don ?
Rivière974, Posté
Claude Hoarau a fait pire et personne n'a rien dit, bizarrement.
René, Posté
Plus c'est gros et plus ça passe. À la place de Patrick Malet je ferai gaffe.. A bon entendeur...
Hamilcaro je t'aime, Posté
Un pote à Hamilcaro veut monter une salle de réception mais il a pas le permis, les services de la commune disent non, mais le gars il va finir par l'avoir quand même. Moi aussi je veux que hamilcaro soit mon pote
Nou marsh si la tête, Posté
Quelle bande de .... Comment on peut se comporter de cette façon. Hamilcaro a été condamné alors qu'il était maire et il ose venir se pavaner !
David, Posté
Alors je résume le gars était pas locataire ni propriétaire et il a déposé un permis de construire. Il pouvait pas l'avoir mais heureusement il a été sauvé par le temps qui courent tellement vite qu'il a fini par avoir tacitement le permis, c'est pas beau ça ???888
Fred, Posté
Sans blague parce que d'autres maires ont été condamnés ça excuse le Hamilcaro, non t'es sérieux la l'adjoint à la com ?
Apaya , Posté
Oulala le retour du voleur je suis honnête et je le resterait jusqu'à ma mort mais lui insérant jamais.(supprimé pour prise à partie - webmaster ipreunion.com) c la vérité sinon il y aurait par euh de condamnation