Étude sur la mortalité à La Réunion :

Les maladies de "civilisation" tuent


Publié / Actualisé
Selon une étude menée par l'INSEE (institut national de la statistique et des études économiques), ce sont les maladies dites de "civilisation" ou du "confort" telles les affections cardiovasculaires, les tumeurs, le diabète et les accidents qui sont les principales causes de décès à La Réunion
Selon une étude menée par l'INSEE (institut national de la statistique et des études économiques), ce sont les maladies dites de "civilisation" ou du "confort" telles les affections cardiovasculaires, les tumeurs, le diabète et les accidents qui sont les principales causes de décès à La Réunion
Les maladies de l'appareil circulatoire sont responsables de près d'un tiers de la mortalité, constituant ainsi la première cause de décès indique l'INSEE. Les tumeurs arrivent en deuxième position et représentent une mort sur cinq. Les accidents et les autres morts violentes (crimes et suicides) sont responsables d'un décès sur dix.
Les femmes sont plus exposées dans les hommes. En effet, si au cours de ces dix dernières années la mortalité masculine due à l'alcoolisme au diabète et aux morts violentes a été constaté a diminué, elle a augmenté chez les femmes.
L'étude a également confirmé que la surmortalité par rapport à la métropole reste importante et tend même à s'accroître. Les morts occasionnés par l'alcoolisme sont ainsi cinq fois supérieurs à ceux enregistrés dans l'Hexagone. L'asthme est aussi un fléau réunionnais provoquant fois plus de décès qu'en métropole chez les hommes et trois plus chez les femmes.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !