Téléthon 2004 :

Donner pour une bonne cause


Publié / Actualisé
D'une envergure nationale, l'opération Téléthon participe à la lutte menée contre les maladies génétiques. Cette édition se tiendra les vendredi 3 et samedi 4 décembre 2004. À La Réunion, les organisateurs de cette manifestation du c?ur et de la solidarité espèrent atteindre la barre des 650 000 euros
D'une envergure nationale, l'opération Téléthon participe à la lutte menée contre les maladies génétiques. Cette édition se tiendra les vendredi 3 et samedi 4 décembre 2004. À La Réunion, les organisateurs de cette manifestation du c?ur et de la solidarité espèrent atteindre la barre des 650 000 euros
Dominique Diaz, coordinateur du Téléthon à La Réunion, et ses partenaires ont présenté ce mardi 19 octobre 2004, la 18e édition de cette opération. Celle-ci qui a Farah Caillé pour marraine, se déroulera les 3 et 4 décembre prochains. Les membres des Lions Clubs seront mobilisés et se relaieront pour répondre aux milliers d'appels (7 000 l'année dernière) au 3637, le centre de promesses installés à l'hôtel le Saint-Denis. Du vendredi 3 décembre à 19 heures au dimanche 5 décembre à 2 heures du matin, 30 lignes seront accessibles par téléphone fixe ou mobile pour les promesses de don. Les dons peuvent également être effectués sur Internet www.afm.telethon.fr ou sur minitel 3615 TELETHON. Des émissions spéciales Téléthon seront programmées sur Télé Réunion.
En 2003, les 90 manifestations et les dons avaient permis de collecter 542 500 euros sur l'ensemble l'île. L'objectif cette année est d'atteindre les 650 000 euros pour mener à bien des projets thérapeutiques concernant les maladies génétiques.

Pas épargnée

Les organisateurs du Téléthon ont rappelé que La Réunion - et particulièrement le Sud de l'île -, n'est pas épargnée par ces affections. Le Dr François Cartault souligne pour sa part que l'étude de la diversité de la population réunionnaise aborde la dernière phase de la biologie moléculaire. Plus de 600 volontaires ont participé à cette étude en donnant leur salive. "L'analyse des haplotypes doit nous permettre de proposer une modélisation de la population réunionnaise en 350 ans d'histoire" ajoute le Dr Cartault.
Par ailleurs, Ipsos Océan Indien a réalisé un bilan de notoriété sur les maladies génétiques, la consanguinité et le Téléthon. Un premier bilan avait déjà été réalisé en 1999. L'analyse des derniers résultats permet de déterminer que la signification de "maladie génétique" est connue par 8 personnes sur 10 en 2004. En 1999 seules 6 personnes sur 10 en avaient connaissance.
En ce qui concerne la consanguinité, seul un quart des interviewés (27%) sait de quoi il s'agit. En 1999, ce pourcentage était de 23%. Le téléthon est connu par 63% des interviewés en 2004, score légèrement en recul par rapport à 1999 (70%).
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !