Visite de Marie-Georges Buffet (PCF) à La Réunion :

Rencontre avec les agriculteurs et les syndicats


Publié / Actualisé
Programme chargé ce jeudi 10 février 2005 pour Marie-Georges Buffet, secrétaire nationale du parti communiste français (PCF) et Michel Duffour, membre du conseil national du PCF. Au cours de leurs différentes rencontres avec les acteurs socio-économiques, il a été question de l'avenir de la filière cannes - sucre, de la situation sociale, des transports et d'énergies. Les deux dirigeants du PCF séjournent dans l'île depuis mercredi à l'invitation du parti communiste réunionnais (PCR)
Programme chargé ce jeudi 10 février 2005 pour Marie-Georges Buffet, secrétaire nationale du parti communiste français (PCF) et Michel Duffour, membre du conseil national du PCF. Au cours de leurs différentes rencontres avec les acteurs socio-économiques, il a été question de l'avenir de la filière cannes - sucre, de la situation sociale, des transports et d'énergies. Les deux dirigeants du PCF séjournent dans l'île depuis mercredi à l'invitation du parti communiste réunionnais (PCR)
En début de matinée jeudi, Marie-Georges Buffet et Michel Duffour ont participé à une réunion de travail avec les acteurs de la filière cannes - sucre. Jean-Yves Minatchy, président de la CGPER (confédération générale des planteurs et éleveurs de La Réunion), Jean-Bernard Hoarau, dirigeant de la FDSEA (fédération départementale des exploitants agricoles) et Jean-François Moser, délégué général du syndicat des fabricants de sucre, étaient notamment présents.
Il a bien sûr été question de l'avenir de la filière et des menaces que font peser sur elle les préconisation de la commission européenne - réduction des quotas de production et baisse des prix. Selon l'expression de Claude Hoarau, dirigeant du parti communiste réunionnais, une fois encore les représentants de la filière ont parlé "d'une même voix" et ont plaidé en faveur de la pérennisation de ce secteur - clé de l'agriculture réunionnaise. "Il y a 20 ans de cela l'Europe nous a demandé de moderniser la filière. Nous l'avons fait, parfois au prix de gros sacrifices comme des fermetures d'usine par exemple, nous avons investi dans du matériel, dans de nouvelles technologies et de gros chantiers comme le basculement des eaux. Nous sommes prêts pour le rendez-vous fixé il y a 20 ans. L'Europe ne pas nous dire maintenant il n'y a plus de rendez-vous" faisaient remarquer, en substance, les représentants de la filière.

"Satisfaitrs"

À l'issue de la rencontre, les agriculteurs et les usiniers se sont dits "satisfaits" de l'intérêt manifesté par Marie-Georges Buffet, de son écoute et de son soutien. "Cette écoute a été d'autant plus intéressée que notre discours est unitaire" a commenté Jean-François Moser en rappelant que l'action de la filière est soutenue par les collectivités locales et les parlementaires.
Les deux dirigeants du PC F ont ensuite reçu des représentants des syndicats de salariés. La CFDT, la CFTC, la CGTR et l'UNSA étaient présents. Il a longuement été question de la situation sociale dans l'île et plus généralement, disait un syndicaliste des "attaques en règle menées par le gouvernement contre les 35 heures l'assurance - maladie, le service public etc".
Dans l'après-midi, Marie-Georges Buffet et Michel Duffour se sont rendus au conseil régional où ils ont participe avec Philippe Berne, vice-président de la Région, une réunion sur la problématique des transports et des énergies nouvelles.
Les deux dirigeants communistes français quitteront La Réunion vendredi soir.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !