Financement des contrats d'avenir :

Projet voté par la majorité du conseil général


Publié / Actualisé
Le dispositif des contrats d'avenir a été voté par la majorité UMP du conseil général ce vendredi 29 avril 2005 en assemblée plénière. Nassimah Dindar, présidente du conseil général espère signer 45 000 contrats d'ici 2007. Le PS s'est abstenu, l'Alliance (communiste et apparentés) a voté contre
Le dispositif des contrats d'avenir a été voté par la majorité UMP du conseil général ce vendredi 29 avril 2005 en assemblée plénière. Nassimah Dindar, présidente du conseil général espère signer 45 000 contrats d'ici 2007. Le PS s'est abstenu, l'Alliance (communiste et apparentés) a voté contre
Les débats n'auront pas été houleux, même si l'opposition reste très critique face au financement des contrats d'avenirs proposés par le département. Son principal argument est la précarité du contrat de travail. Les élus de l'Allainc remarquent que sur les trois ans que dure le dispositif, l'État ne prend en charge que la moitié du coût. Cette participation est dégressive, 75% la première année, 50% la deuxième année et 25% la troisième année. Ce qui signifie que les employeurs (les collectivités et les associations) doivent y apporter leur contribution et "elles n'auront jamais les moyens de le faire" affirme l'Alliance
De son côté, la présidente du conseil général insiste sur le fait qu'elle a besoin de tous les partenaires, dont le conseil régional présidé par le communiste Paul Vergès, pour la réalisation de ce projet. Nassimah Dindar aura à ce sujet une réunion de travail avec le président de la Région le mercredi 4 mai prochain. La présidente du conseil général espère la signature dès cette année de 8 000 contrats. Le financement du contrat d'avenir pour le Département s'élève à 1,7 million d'euros pour 2005, 15 millions pour 2006 et 32,4 millions pour 2007.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !