Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion :

Un budget de 95 millions d'euros


Publié / Actualisé
La chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CCIR) a voté ce mercredi 18 mai 2005 son budget rectificatif 2005 qui s'élève à 95 millions d'euros. Celui-lui prévoit des investissements de l'ordre de 30 millions d'euros pour le Port Réunion et de 8 millions d'euros pour l'aéroport Roland Garros
La chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CCIR) a voté ce mercredi 18 mai 2005 son budget rectificatif 2005 qui s'élève à 95 millions d'euros. Celui-lui prévoit des investissements de l'ordre de 30 millions d'euros pour le Port Réunion et de 8 millions d'euros pour l'aéroport Roland Garros
Le montant du budget modifié des investissements prévus en 2005 pour Port Réunion s'élève à 30,14 millions d'euros. Des travaux d'extension du Port Est, la construction de nouveaux silos à céréales, de la darse de pêche industrielle et de la darse de Grande Plaisance sont programmés. L'acquisition d'un quatrième portique à conteneur est également prévue. L'ensemble de ces travaux constitue pour la CCIR, des priorités, car susceptibles de favoriser le développement socio-économique de l'île. La chambre apportera 12,7 millions d'euros en fonds propres et contractera un emprunt bancaire de 15 millions d'euros. 2,5 millions d'euros sont attendus en subventions.
Concernant les ports de Saint-Gilles les Bains et de Sainte-Marie, le budget rectificatif prévoit la réparation des dégâts causés par le tsunami en décembre 2004. Concernant plus spécifiquement le port de Saint-Gilles les Bains sont prévus : la mise en ?uvre d'un programme d'aménagement, sous réserve d'un financement en subvention à 90%, et la préparation à la rétrocession de la concession à la mairie de Saint-Paul dans un délai de deux à trois ans.
Par ailleurs, la poursuite du projet d'extension de l'aérogare passagers avec l'implantation d'une zone d'enregistrement supplémentaire et le lancement des études préliminaires pour l'accueil des nouvelles générations d'avions gros porteur sont au programme de gestion de la zone aéroportuaire Roland Garros.
Pour cet aéroport, les produits de fonctionnement représentent globalement 34,7 millions d'euros. Un chiffre d'affaires (CA) de 33,5 millions d'euros est attendu en 2005, en progression de 8,5% par rapport au budget 2004. Ce CA est composé de recettes directement liées à l'activité aéronautique (22 millions d'euros). Les autres recettes, environ 11 millions d'euros, sont issues des activités extra-aéronautiques. Le total des charges est prévu à hauteur de 32,3 millions d'euros en 2005, soit une progression de 4 millions par rapport au budget 2004.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !