Insertion professionnelle :

Accompagner les handicapés


Publié / Actualisé
L'Association réunionnaise pour la valorisation des initiatives socio-économiques (ARVISE) a présenté ce mardi 6 septembre 2005, un dispositif expérimental d'accompagnement et de mobilisation vers l'emploi des travailleurs handicapés seniors à La Réunion (AMETHIS)
L'Association réunionnaise pour la valorisation des initiatives socio-économiques (ARVISE) a présenté ce mardi 6 septembre 2005, un dispositif expérimental d'accompagnement et de mobilisation vers l'emploi des travailleurs handicapés seniors à La Réunion (AMETHIS)
À La Réunion, sur 63 000 personnes inscrites à l'Agence nationale pour l'emploi (ANPE), 1 500 sont reconnues travailleurs handicapés, indique Catherine d'Hanens, présidente d'ARVISE. Ces derniers cumulent les difficultés pour trouver un emploi, particulièrement ceux âgés de plus de 45 ans. Ils sont trois fois plus nombreux dans cette tranche d'âge à rechercher un travail, que les demandeurs d'emploi valides.
Plusieurs raisons expliquent cette "marginalisation professionnelle" : l'âge, une qualification insuffisante, des contre-indications liées à l'inactivité professionnelle prolongée, des difficultés psychosociologiques liées à l'apparition du handicap. "Le dispositif expérimental d'accompagnement et de mobilisation vers l'emploi des travailleurs handicapés seniors à La Réunion souhaite remédier à cette situation" note Catherine d'Hanens. Elle explique qu'AMETHIS traite des liens entre le handicap, le vieillissement et le travail. Il prévoit un accompagnement soutenu des travailleurs handicapés (professionnel, psychologique, renforcement des compétences), un appui aux entreprises - afin d'ouvrir des perspectives d'emploi -, et l'organisation de stages en entreprises.

30 candidats

Une procédure de recrutement pour intégrer le dispositif a lieu en juillet dernier. L'appel à candidature s'adressait à des demandeurs d'emploi hommes et femmes en chômage de longue durée, reconnus travailleurs handicapés, âgés de plus de 45 ans et pouvant travailler dans le milieu ordinaire du travail. "Cependant, le critère de la motivation en termes d'engagement et d'objectifs personnels d'intégration professionnelle a été déterminant dans le choix des candidats retenus" précise Catherine d'Hanens. Les 30 personnes retenues sont répartis en deux groupes paritaires (hommes / femmes) : 15 dans le Nord et 15 autres dans le Sud.
Deux actions de formation de 700 heures chacunes sont organisées à leur intention. Les stagiaires d'AMETHIS auront aussi la possibilité de réaliser un ou plusieurs séjours en immersion dans une ou plusieurs entreprises. Le but est d'arriver à les aider à trouver un emploi durable en tant que salarié.
Pour ceux qui présentent un projet personnel (hors du système d'emploi salarié), le dispositif prévoit une- phase d'accompagnement individualisé qui les permettra ensuite de s'insérer socialement et professionnellement hors champs du salariat.

Lutter contre les discriminations

Par ailleurs, un accord de coopération transnationale a été conclu avec cinq pays de l'Union Européenne (l'Italie, la Belgique, la République Tchèque, la Lituanie et la Lettonie). "Deux voyages d'études dans ces pays partenaires pour 10 bénéficiaires sont ainsi prévus. Le but est de permettre à ces travailleurs handicapés de rencontrer des personnes dans des situations socioprofessionnelles similaires à la leur. L'idée est de confronter également les expériences réciproques" explique Gilbert Laporte, directeur d'ARVISE.
Le projet AMETHIS s'étend sur une période de 28 mois. Il s'inscrit dans le cadre du programme européen PIC EQUAL, dont l'objectif est de lutter contre toutes les formes de discrimination et d'inégalités au travail. Il bénéficie du soutien financier de l'Etat, de la Région Réunion, de l'association des fonds pour l'insertion professionnelle des handicapées et du Fonds social européen.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !