Université de La Réunion :

La culture au campus


Publié / Actualisé
L'université de La Réunion a présenté ce jeudi 6 octobre 2005 sa nouvelle politique culturelle pour l'année universitaire 2005-2006. L'objectif est d'amener plus d'étudiants à s'intéresser à la vie culturelle du campus.
L'université de La Réunion a présenté ce jeudi 6 octobre 2005 sa nouvelle politique culturelle pour l'année universitaire 2005-2006. L'objectif est d'amener plus d'étudiants à s'intéresser à la vie culturelle du campus.
Pour Serge Svizzero, président de l'université de La Réunion, il devenait urgent de définir et d'adopter une nouvelle approche de la culture à La Réunion. La première étape de cette démarche passait par la réalisation d'un bilan des activités culturelles des étudiants. "Les statistiques ont montré qu'actuellement, seuls 7% des étudiants (un total de 600) participent à la vie culturelle du campus, contre 15% dans certaines universités métropolitaines", indique-t-il. Autres constatations : les étudiants inscrits aux cours d'arts plastiques et d'histoire de l'art ne fréquentent pas les musées. Ceux de l'atelier théâtre ne vont pas aux représentations. Quant à la chorale universitaire, elle ne draine pas vers les spectacles d'art lyrique. "Notre objectif est de doubler ce pourcentage de 7%, de manière à atteindre 1200 étudiants", précise Serge Svizzero.

Spectacles gratuits

Le premier travail de l'université a été de tisser des liens avec des institutions culturelles professionnelles. Serge Svizzero annonce qu'une convention de partenariat sera bientôt signée entre l'université et la mairie de Saint-Denis. Le but est de permettre aux étudiants de bénéficier des conditions d'accueil exceptionnelles, par exemple assister gratuitement aux spectacles programmés par le service culturel de la ville de Saint-Denis. Cette même politique de partenariat tarifaire sera mise en place avec le théâtre du Grand Marché à Saint-Denis.
Par ailleurs, une autre convention sera signée avec le centre régional des ?uvres universitaires et scolaires (Crous), qui gère la salle Canter, théâtre universitaire. L'idée, précise le président de l'université, est d'amener le Crous à établir une programmation qui soit plus adaptée aux demandes des étudiants.

Trois unités d'enseignement libre

Dans le cadre de la réforme du LMD, l'université inaugure cette année trois unités d'enseignement libre (UEL) ayant trait à la culture : les arts vivants, le cinéma et le patrimoine. Ces UEL, annonce Serge Svizzero, débuteront au 2e semestre et permettront aux étudiants d'obtenir un crédit de trois points. Ce crédit aura la valeur dans une université européenne.
Le président de l'université annonce la création en juillet dernier d'un service université art et culture (Suac). Celui-ci a entre autres pour mission la conservation des collections et des ?uvres installées sur le campus, et le soutien à la création d'artistes au sein de la communauté universitaire.
Enfin, Sonia Ribes, directrice du museum d'histoire naturelle de Saint-Denis propose au président de l'université de former des étudiants à la médiation culturelle dans les musées.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !