Bilan de la campagne "La Réunion vous attend" :

Pour le CTR, "les objectifs sont atteints"


Publié / Actualisé
Après avoir subi une contre publicité due à l'épidémie de chikungunya estimée à 10 millions d'euros, le CTR (comité de tourisme de la Réunion) avait lancé une campagne de communication télévisée et sur internet pour un budget total de 2,8 millions d'euros. Sa présidente, Jocelyne Lauret, présentait, lundi 13 novembre 2006, un bilan très positif en termes d'image.
Après avoir subi une contre publicité due à l'épidémie de chikungunya estimée à 10 millions d'euros, le CTR (comité de tourisme de la Réunion) avait lancé une campagne de communication télévisée et sur internet pour un budget total de 2,8 millions d'euros. Sa présidente, Jocelyne Lauret, présentait, lundi 13 novembre 2006, un bilan très positif en termes d'image.
Pour témoigner du " retour à la vie normale et de la mobilisation générale " qui a suivi la crise du chikungunya, le CTR avait lancé une campagne de communication dont le message était " la Réunion vous attend ". Déclinée sur internet et à la télévision, elle avait coûté 2,8 millions d'euros. Jocelyne Lauret, la présidente du comité du tourisme, présentait, lundi 13 novembre, un bilan très positif réalisé par une enquête standard TNS Sofres. 400 personnes de plus de 18 ans ont été interrogées sur leur souvenir de la campagne et ses dispositions à l'égard de la marque. Ainsi, il apparaît que la campagne a réussi à créer un " bon niveau de souvenir publicitaire ", supérieur à celui habituellement observé dans le cadre d'une campagne télévisuelle classique. Par ailleurs, l'île dispose toujours d'une notoriété " très élevée " puisque 90% des interviewés connaissent l'île de la Réunion en tant que destination touristique. Elle se place ainsi devant la Martinique et Maurice et bénéficie d'une bonne opinion globale.

Pas de comparaison possible

En revanche, rien d'étonnant à cela, le point qui pèche est la " sécurité " de la destination. Bien sûr, l'image de la Réunion a souffert de l'épidémie de chikungunya, et de sa contre plublicité. Malgré tout, il apparaît que la campagne ait un effet rassurant puisque la " note " concernant la sécurité augmente au fur et à mesure que la personne y est exposée. D'après le CTR, " la campagne a atteint ses principaux objectifs ". Elle a renforcé la notoriété de la destination, renforcé son image positive, corrigé l'image négative et suscité l'envie de partir en vacances. Malgré tout, aucune comparaison n'est possible puisque qu'il n'y a pas d'enquête d'image antérieure à celle-ci. En plus, il semble que la question essentielle n'ait pas été posée : les personnes interrogées ont-elles envie de partir à la Réunion après avoir vu la campagne ? Il n'y aura pas de réponse.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !