Transports en commun :

Un marathon pour le tram train


Publié / Actualisé
La SR 21 organise le "Marathon du Tram train" le 15 juillet 2007. La compétition aura lieu sur le parcours du futur tram train afin de faire découvrir aux Réunionnais les avantages de ce nouveau et futur moyen de transport. Avant de rouler propre, il va falloir courir (notre photo: le tramway de Bordeaux)
La SR 21 organise le "Marathon du Tram train" le 15 juillet 2007. La compétition aura lieu sur le parcours du futur tram train afin de faire découvrir aux Réunionnais les avantages de ce nouveau et futur moyen de transport. Avant de rouler propre, il va falloir courir (notre photo: le tramway de Bordeaux)
Le tracé du futur Tram train est au centre des discussions et de certaines polémiques mais finalement, qui le connaît vraiment ? Afin de faire le faire découvrir aux futurs usagers, la SR 21, en partenariat avec l'État et le Conseil régional, organise le marathon du Tram Train le 15 juillet prochain. En effet, la société qui pense le projet voit des similitudes entre la course à pied et ce nouveau mode de transport propre et collectif. D'abord, il est de faible coût d'accès, donc ouvert au plus grand nombre. Les participants invités devraient venir de Maurice, Mayotte, Madagascar, Kenya, Éthiopie, Maroc... Ensuite, il "s'insère dans son univers" et est globalement écologique au regard d'autres pratiques. Comme la course à pied. En plus, le tracé prévu est, pour l'instant de 40 km, comme le marathon.

Plusieurs distances possibles

Il sera quand même possible de ne participer que sur des tronçons de parcours, permettant de courir sur plusieurs distances : Saint Paul - La Possession/Saint Paul - La Grande Chaloupe/Saint Paul - Sainte Marie.
D'abord, c'est "un véritable défi, technique, humain et environnemental. Technique parce qu'il fera appel à des technologies de pointe pour sa mise en ?uvre, humain parce qu'il doit être au service de toute la population et pour se faire s'intégrer parfaitement dans son quotidien et environnemental parce qu'il doit s'insérer au mieux dans l'univers qu'il traversera, et permettre pour beaucoup de redécouvrir cet univers", explique-t-on.
Car au-delà des polémiques, le Conseil régional, porteur du projet, "est très attaché au principe d'appropriation du projet par la population". Pour cela l'idée est également de mettre en valeur le patrimoine culturel, artisanal et touristique.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !