Sécurité :

Partez sereins


Publié / Actualisé
Comme chaque année, la Direction départementale de la sécurité publique met en place l'opération " Tranquillité vacances ". Conjuguant actions de prévention et de répression, ce dispositif démarre ce lundi 30 juin 2008 et s'étend jusqu'au mardi 02 septembre.
Comme chaque année, la Direction départementale de la sécurité publique met en place l'opération " Tranquillité vacances ". Conjuguant actions de prévention et de répression, ce dispositif démarre ce lundi 30 juin 2008 et s'étend jusqu'au mardi 02 septembre.
La période des vacances, nul n'est censé l'ignorer, est chaque année propice à une recrudescence des cambriolages. L'opération " tranquillité vacances " est un service gratuit proposé par la police. Il vise à enrayer le nombre de vols et d'intrusions dans les domiciles susceptibles d'être commis durant l'absence des habitants partis en congés.

Avertir le poste de police le plus proche du domicile

Ainsi, 48 heures avant leur départ en vacances, les résidents sont invités à prendre contact avec les services de police afin de communiquer les dates d'absence de leur domicile et les coordonnées de leur lieu de villégiature. Les policiers assureront des passages réguliers aux abords du domicile afin de vérifier l'absence d'effraction ou d'intrusion. Afin que les habitants puissent constater l'efficacité de ces manoeuvres, chaque passage sera matérialisé par le dépôt d'un avis avec mention du jour et de l'heure. La surveillance quotidienne des demeures inhabitées ne suffisant hélas pas toujours, la sécurité publique insiste en outre sur l'importance de laisser une apparence habituelle à l'habitation, de faire relever le courrier par une connaissance, de placer les bijoux et objets de valeur en lieu sûr. Enfin, il peut être utile de transférer sa ligne téléphonique et d'équiper les ouvertures de la maison de serrures supplémentaires.

Les zones résidentielles passées au peigne fin

L'opération " tranquillité vacances " concerne tous les secteurs police et les zones urbaines de Saint-Louis, Saint-Pierre, Le Port, Saint-André et Saint-Denis. Ce dispositif, en vigueur depuis quinze ans, a fait ses preuves. En 2007, sur les 200 familles ayant signalé leur absence, aucune n'a eu à déplorer un cambriolage.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !