Proximité et médiation :

Saint-Denis : assurer la sécurité


Publié / Actualisé
L'équipe municipale de Saint-Denis a présenté les grandes lignes de sa politique de sécurité, axée sur un renforcement de la prévention, ce mardi 16 septembre à l'ancien Hôtel de Ville, en présence de l'adjointe à la sécurité, Nalini Veloupoulé Merlo et Monique Orphée, la première adjointe au maire. La mise en place d'une police de proximité, d'une " brigade verte " et de médiateurs sont les principales mesures annoncées.
L'équipe municipale de Saint-Denis a présenté les grandes lignes de sa politique de sécurité, axée sur un renforcement de la prévention, ce mardi 16 septembre à l'ancien Hôtel de Ville, en présence de l'adjointe à la sécurité, Nalini Veloupoulé Merlo et Monique Orphée, la première adjointe au maire. La mise en place d'une police de proximité, d'une " brigade verte " et de médiateurs sont les principales mesures annoncées.
En ce qui concerne la Police Municipale, l'équipe du nouveau maire Gilbert Annette réhabilite le principe de l'ilôtage, qui consiste, pour les policiers, à être présent sur le terrain, en allant au-devant des administrés à titre préventif. Depuis le 1er septembre, la Police Municipale de proximité s'est déjà installée dans les différents quartiers de la ville. L'équipe municipale promet un " comportement exemplaire et professionnel " de la part des policiers. Parallèlement, la vidéosurveillance sera renforcée dans quelques mois, 15 caméras supplémentaires seront installées, portant le nombre total de caméras à 28.

Autre nouveauté : la création d'une " brigade verte " employant onze agents. Une équipe qui se chargera de faire respecter les règles de respect de l'environnement, notamment en luttant contre les dépôts sauvages. La méthode d'intervention de cette équipe sera, selon les représentants de la Mairie, basée sur l'explication des règles. Une consigne donnée également aux agents qui contrôlent le stationnement. " Un système répressif gradué " devrait remplacer " une verbalisation forcenée ".

Enfin, le recrutement d'agents de médiation, appelés aussi agents de citoyenneté, vient compléter ce dispositif. Le médiateur aura pour mission d'être un " relais, un lien entre les personnes ", selon l'équipe municipale. La Ville envisage également de faire intervenir certains médiateurs de nuit dans plusieurs quartiers de la commune.

http:///
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !