Santé :

Les mineures avortent plus qu'en métropole


Publié / Actualisé
L'observatoire régional de la santé de la Réunion a publié les données les plus récentes sur l'avortement à La Réunion. En 2006, 4 500 avortements ont eu lieu sur l'île, ce qui représente un taux d'interruption volontaire de grossesse (IVG) deux fois plus important qu'en métropole. À noter qu'un avortement sur sept concerne une mineure.
L'observatoire régional de la santé de la Réunion a publié les données les plus récentes sur l'avortement à La Réunion. En 2006, 4 500 avortements ont eu lieu sur l'île, ce qui représente un taux d'interruption volontaire de grossesse (IVG) deux fois plus important qu'en métropole. À noter qu'un avortement sur sept concerne une mineure.
Ces résultats révèlent que pour 1 000 femmes en âge de procréer (âgées de 15 à 49 ans), 21 ont eu recours à un avortement en 2006 à La Réunion, contre 12 en métropole.
Surtout, ce taux est encore plus élevé chez les mineures : 29 mineures sur 1 000 ont avorté en 2006, contre 11 en métropole. Ainsi, toujours en 2006, 624 IVG ont été réalisées chez des mineures, ce qui représente 13,8% de l'ensemble des interruptions de grossesse de La Réunion. L'île se classe ainsi parmi les régions de France où le taux d'IVG chez les mineures est le plus élevé.

Imaz Press Réunion - http://
   

1 Commentaire(s)

Pappy d'amour, Posté
tres bon article. avertissement aux jeunes reunionnaise et reunionnais reflechissaient avant de passer à l'acte:les préservatifs ainsi que les pilules contraseptives n'ont pas été inventés pour rien:un peu de bon sens que diable