Santé - appel à la solidarité :

Un gala contre la drépanocytose


Publié / Actualisé
À partir de 20 heures, le samedi 13 juin 2009, une vingtaine d'artistes participeront au Zénith de Paris au gala "Drépaction" organisé pour collecter des fonds en faveur de la rechercher contre la drépanocytose, la maladie génétique la plus fréquente en France. 12 000 personnes en souffrent dans le pays dont 174 à La Réunion et à Mayotte. Entre 130 000 et 150 000 Françaius sont porteurs du gène et risquent de développer la maladie. Le gala est à mettre à l'initiative de la Délégation interministérielle pour l'égalité des chances des Français d'outre mer en partenariat avec le collectif "Ensemble contre la drépanocytose".
À partir de 20 heures, le samedi 13 juin 2009, une vingtaine d'artistes participeront au Zénith de Paris au gala "Drépaction" organisé pour collecter des fonds en faveur de la rechercher contre la drépanocytose, la maladie génétique la plus fréquente en France. 12 000 personnes en souffrent dans le pays dont 174 à La Réunion et à Mayotte. Entre 130 000 et 150 000 Françaius sont porteurs du gène et risquent de développer la maladie. Le gala est à mettre à l'initiative de la Délégation interministérielle pour l'égalité des chances des Français d'outre mer en partenariat avec le collectif "Ensemble contre la drépanocytose".
Jacob Desvarieux, Jean-Philippe Marthély, Passi et le groupe Bisso Na Bisso, Shoubou, Medhy Custos, Soft, Neg'Marrons... participeront notamment à ce gala. Le prix des billets est de 20 euros. L'intégralité des bénéfices sera reversée au collectif "Ensemble contre la drépanocytose".
Séquelle génétique du paludisme, la drépanocytose a la particularité de frapper surtout les populations originaires d'Afrique ainsi que leurs descendants. On compte parmi eux de nombreux ultramarins, en outremer et en métropole. Gravement handicapante, elle évolue vite en mettant le malade en danger de mort. La maladie provoque des troubles cardiaques graves, des risques infectieux et des complications respiratoires, rénales et hépatiques.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !