Racisme - Affaire Paul Girot de Langalde :

Le ministre de l'Intérieur condamne


Publié / Actualisé
Le préfet hors-cadre Paul Girot de Langalde a été suspendu de ses fonctions de coordinateur local pour La Réunion des États généraux. Le ministre de l'Intérieur, Brice Horetefeux, a pris cette décision à la suite de la plainte déposée par un agent de sécurité de l'aéroport d'Orly à l'encontre du haut fonctionnaire pour propos racistes.
Le préfet hors-cadre Paul Girot de Langalde a été suspendu de ses fonctions de coordinateur local pour La Réunion des États généraux. Le ministre de l'Intérieur, Brice Horetefeux, a pris cette décision à la suite de la plainte déposée par un agent de sécurité de l'aéroport d'Orly à l'encontre du haut fonctionnaire pour propos racistes.
Les faits remontent au 31 juillet 2009, ils " se seraient déroulés après le déclenchement de l'alarme du portique de sécurité" indique le communiqué publié par le ministère de l'Intérieur ce vendredi 14 août 2009. Paul Girot de Langalde qui revenait de La Réunion, n'a pas apprécié qu'une jeune femme agent de sécurité lui demande alors de vider ses poches. "On se croirait en Afrique, il n'y a que de Noirs ici" aurait lancé le fonctionnaire en s'adressant à l'employée d'origine antillaise.

"Dans l'attente des résultats de l'enquête en cours, j'ai décidé de suspendre immédiatement l'intéressé" indique Brice Hortefeux. Il ajoute: "je ne tolèrerai jamais que des propos racistes ou discriminants soient tenus dans notre pays, d'autant plus par un représentant de l'Etat, quel qu'il soit. Ces comportements sont indignes des valeurs de notre République".

Par ailleurs, dans un communiqué publié vendredi matin, la CFDT s'insurge : "nommer un coordonnateur des États Généraux de l'outremer à La Réunion en sachant pertinemment que celui-ci à déjà eu des propos racistes, est inacceptable". Le syndicat dit se féliciter "de ne pas avoir participé à la mascarade qu'ont constitué ces états généraux pilotés par un individu au tel comportement".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !