Bois-Rouge toujours à l'arrêt :

La fermeture de l'usine fâche les planteurs


Publié / Actualisé
La réouverture de l'usine de Bois-Rouge se fait attendre. En effet, près de 50 planteurs membres de la FDSEA se sont rendus ce lundi 7 septembre 2009 devant l'usine sucrière afin de demander des comptes à la direction. Ils ont été reçus par Jean-François Moser, président-directeur général de la structure.
La réouverture de l'usine de Bois-Rouge se fait attendre. En effet, près de 50 planteurs membres de la FDSEA se sont rendus ce lundi 7 septembre 2009 devant l'usine sucrière afin de demander des comptes à la direction. Ils ont été reçus par Jean-François Moser, président-directeur général de la structure.
"Depuis la panne, c'est le silence à Bois-Rouge. Nous voulons savoir l'état d'avancement des travaux", indique Johnny Apaya, responsable administratif à la FDSEA. "On nous a annoncé que l'usine serait rouverte le 14 septembre, qu'en est-il ?" s'interroge le représentant. Cette interruption intervient à un mauvais moment pour ces agriculteurs. C'est à cette période qu'on entre dans le pic de la campagne sucrière. "Cet événement démobilise tout le monde", déplore t-il. La rencontre avec les responsables de l'usine sucrière et de l'usine thermique n'ont pour l'instant apporté aucune réponse concrète sur la date de reprise. "Ils n'ont pas pu nous donner de date précise", affirme Johnny Apaya.

Par ailleurs, l'inquiétude se fait croissante concernant les cannes déjà coupées. Selon Johnny Apaya, ce sont près de 15 000 tonnes de cannes qui jonchent les champs et qui perdent peu à peu en richesse au fur et à mesure que les jours passent. "Si ça continue, elles seront inexploitables", craignent les planteurs. Et pour eux, il est hors de question de les envoyer à l'usine du Gol. "L'usine est déjà à son maximum, ça ne servira à personne de la surcharger", explique le responsable administratif.

Les planteurs souhaitent donc être rémunérés au niveau de richesse d'avant la fermeture de l'usine. Une commission regroupant différents représentants du secteur devraient se réunir d'ici la fin de la semaine pour discuter de cette possibilité. Enfin, Jean-François Moser a annoncé que l'acheminement des cannes vers le Sud était reconduite pour cette semaine.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !