Convention entre la SHLMR et CBo Territoria :

Construction de 1 200 logements sociaux


Publié / Actualisé
La SHLMR, premier bailleur social de La Réunion, et le promoteur privé CBo Territoria ont signé ce vendredi 11 septembre 2009 un accord-cadre pour la réalisation de 1 200 logements sociaux entre 2009 et 2013. Les habitations seront réparties dans toutes les régions de l'île. Les constructions sont estimées à 175 millions d'euros.
La SHLMR, premier bailleur social de La Réunion, et le promoteur privé CBo Territoria ont signé ce vendredi 11 septembre 2009 un accord-cadre pour la réalisation de 1 200 logements sociaux entre 2009 et 2013. Les habitations seront réparties dans toutes les régions de l'île. Les constructions sont estimées à 175 millions d'euros.
"Cet accord est une première application concrète de la LODEOM (loi pour le développement économique de La Réunion - ndlr) pour répondre aux besoins en logements sociaux dans le cadre d'un partenariat entre acteurs privés en bailleurs sociaux" soulignent les deux partenaires.

Selon les termes de la convention, CBo Territoria cédera la propriété du foncier à la SHLMR. Ce qui garantit au bailleur l'exclusivité des programmes à construire. CBo conservera l'usufruit pendant 3 ans avant de le céder à la SHLMR.

L'accord prévoit la construction, d'ici 2013, d'environ 800 logements sociaux à Beauséjour Sainte-Marie, 50 au-dessus de la Technopole de Saint-Denis, 180 à Bruniquel à Saint-Gilles, 50 à Grand Fond Saint-Leu et une cinquantaine à Grand-Bois Saint-Pierre.

Avec un patrimoine de plus de 19 000 logements répartis sur 23 des 24 communes de La Réunion, la SHLMR est le premier bailleur social et le premier promoteur des DOM. Elle a livré 630 habitations en 2008 et au 1er septembre, elle avait un millier de logements en construction.

La Réunion est dotée d'un parc de 52 000 logements sociaux. 27 000 demandes de location ne sont pas satisfaites. Les besoins en construction sont estimés entre 9 000 et 10 000 habitations par an dont 5 000 en logements sociaux ou intermédiaires. À peine 2 000 habitations, toutes catégories confondues, sont livrées tous les ans, dont la moitié en accession et la moitié en location.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !