Agriculture :

Scission au sein de la CGPER


Publié / Actualisé
Sylvestre Lamoly et Julius Métanire, respectivement second et troisième vice-présidents de la Chambre d'agriculture ont annoncé, ce dimanche 18 octobre, leur démission ainsi que la création du Syndicat des paysans de La Réunion (SPR) en opposition à Jean-Yves Minatchy, président de la Chambre d'agriculture et de la Confédération générale des planteurs et des éleveurs de la Réunion (CGPER)
Sylvestre Lamoly et Julius Métanire, respectivement second et troisième vice-présidents de la Chambre d'agriculture ont annoncé, ce dimanche 18 octobre, leur démission ainsi que la création du Syndicat des paysans de La Réunion (SPR) en opposition à Jean-Yves Minatchy, président de la Chambre d'agriculture et de la Confédération générale des planteurs et des éleveurs de la Réunion (CGPER)
Cela faisait plusieurs mois que les deux hommes ne s'entendaient plus avec le Président de la Chambre d'agriculture. "Avec lui, il y a un manque de démocratie, aucune liberté d'expression, nos réflexions sont à chaque fois bridées. C'est un véritable culte de la personne", témoigne Julius Métanire, dans le Journal de l'île de ce lundi 19 octobre.

Le syndicat de paysans réunionnais regroupe une quarantaine de membres, pour la plupart anciens adhérents de la CGPER. Contacté par Imaz Press, Jean-Yves Minatchy ne souhaite pas encore s'exprimer sur la question. A chaud, dimanche 18 octobre, le président de la Chambre consulaire a confié au JIR que cette nouvelle ne lui fait "ni chaud, ni froid".

En juin dernier, Julius Métanire et Sylvestre Lamoly avaient tous deux été mis en cause suite à une plainte pour harcèlement sexuel déposée par une employée de la chambre verte.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !