Transports en commun - Financement :

Le tram train bloqué à quai


Publié / Actualisé
Pierre Vergès menace de ne pas lancer la premiers travaux du Tram-Train prévus pour 2010 si la Région n'obtient pas la garantie de bénéficier, à terme, de la dotation globale des transports express régionaux (DGTER). Cette dotation allouée par l'Etat aux régions dotées de réseaux ferrés permet d'assurer l'entretien et le fonctionnement des transports concernés. Cette menace surgit alors que le moment est venu de signer le contrat avec le groupement Tram Tiss, désigné pour la réalisation des travaux.
Pierre Vergès menace de ne pas lancer la premiers travaux du Tram-Train prévus pour 2010 si la Région n'obtient pas la garantie de bénéficier, à terme, de la dotation globale des transports express régionaux (DGTER). Cette dotation allouée par l'Etat aux régions dotées de réseaux ferrés permet d'assurer l'entretien et le fonctionnement des transports concernés. Cette menace surgit alors que le moment est venu de signer le contrat avec le groupement Tram Tiss, désigné pour la réalisation des travaux.
Deux phases de travaux sont prévues pour la réalisation du Tram-Train. La première phase de construction devrait démarrer dans le courant de l'année 2010 dans le Nord, reliant Sainte-Marie à Saint-Paul, et la seconde phase permettrait au Sud d'être relié de Saint-Benoît à Saint-Joseph.

Afin de se lancer dans ces travaux de grandes ampleurs, estimés à 1,5 milliard d'euros, la Région considère qu'il revient à l'Etat de financer l'entretien du réseau, une fois qu'il sera construit. Un dossier déposé auprès des ministères du Transport et du Budget ainsi qu'auprès du Premier Ministre fait état de la demande d'une garantie que la Région Réunion se verra effectivement doter de la DGTER à compter de 2014, lorsque les travaux seront terminés dans le Nord. Plusieurs mois se sont écoulés sans réponse selon Pierre Vergès. Et à la veille du conseil interministériel de l'Outre-mer, ce vendredi 6 novembre, durant lequel le Président de la République, Nicolas Sarkozy, fera part des conclusions qu'il tire des Etats-Généraux de l'Outre-mer, Pierre Vergès, vice-président de la Région chargé du Tram Train, espère également obtenir une réponse ferme et positive quant à cette dotation globale. "Nous ne faisons que demander un financement dont toutes les régions dotées de réseaux ferrés bénéficient depuis la décentralisation en 2004", explique Pierre Vergès.

Le montant de la dotation globale des transports express régionaux est évalué en fonction de la démographie de la région demandeuse. Ainsi, avec ses 753.000 habitants, la région du Limousin donne une bonne idée, quoique légèrement sous-évaluée, de ce à quoi La Réunion peut prétendre, c'est-à-dire à plus de 65,5 millions d'euros.

Certains membres de l'opposition voient dans ce nouveau rebondissement, une manoeuvre politique de la part de Pierre Vergès, qui serait engagé dans un "projet irréalisable".

Pierre Vergès s'envole pour Paris dès ce mercredi soir, afin d'assiter au conseil interministériel de l'Outre-mer qui se tiendra vendredi 6 novembre.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !