Environnement :

Création de la première SPLA d'Outre-mer


Publié / Actualisé
La Région et douze communes se sont réunies en assemblée générale constitutive ce jeudi 28 janvier 2010 pour créer la première société publique locale d'aménagement d'outre-mer (SPLA) : la SPLA MARAÏNA (du nom de la première femme malgache installée à La Réunion). Selon la Région, "cette démarche illustre la très forte volonté de construire le développement durable de l'île appliqué à l'aménagement, à l'assainissement et aux équipements publics, de contribuer à atteindre l'autonomie énergétique en 2025 et de participer au plan de relance stratégique de la commande publique."
La Région et douze communes se sont réunies en assemblée générale constitutive ce jeudi 28 janvier 2010 pour créer la première société publique locale d'aménagement d'outre-mer (SPLA) : la SPLA MARAÏNA (du nom de la première femme malgache installée à La Réunion). Selon la Région, "cette démarche illustre la très forte volonté de construire le développement durable de l'île appliqué à l'aménagement, à l'assainissement et aux équipements publics, de contribuer à atteindre l'autonomie énergétique en 2025 et de participer au plan de relance stratégique de la commande publique."
Les communes signataires se sont inscrites dans ce projet dans le cadre du PR2D (plan réunionnais de développement durable), du PRERURE (plan régional des énergies renouvelables et d'utilisation rationnelle de l'énergie), des plans de déplacement ainsi que des nouveaux modes de transports qui induisent de repenser l'aménagement du territoire.

Sont concernées les communes de La Plaine-des-Palmistes, Saint-André, Sainte-Suzanne, La Possession, Le Port, Trois-Bassins, Saint-Leu, Saint-Louis, L'Entre-Deux, Saint-Pierre, Petite-Île et Saint-Joseph.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !