Assemblée plénière :

Le calme règne au Département


Publié / Actualisé
La première assemblée plénière de 2010 du Département s'est déroulée dans le calme le plus absolu ce mercredi 31 mars. Alors que les rumeurs sur un possible basculement à droite de la collectivité se faisaient persistantes, rien ne s'est passé. Seul fait notable, l'absence de Monica Govindin, conseillère générale apparentée PCR, qui est passée dans le camp UMP après avoir appelé à voter Didier Robert lors des élections régionales. Comme il est de coutume, Nassimah Dindar, présidente du conseil général, a présenté les priorités de la mandature.
La première assemblée plénière de 2010 du Département s'est déroulée dans le calme le plus absolu ce mercredi 31 mars. Alors que les rumeurs sur un possible basculement à droite de la collectivité se faisaient persistantes, rien ne s'est passé. Seul fait notable, l'absence de Monica Govindin, conseillère générale apparentée PCR, qui est passée dans le camp UMP après avoir appelé à voter Didier Robert lors des élections régionales. Comme il est de coutume, Nassimah Dindar, présidente du conseil général, a présenté les priorités de la mandature.
Ces priorités sont au nombre de 5. La première priorité est le logement. La présidente du conseil général a rappelé que toutes les aides (Fonds régional d'aménagement foncier urbain, subventions de la Ligne budgétaire Unique et aides directes aux collectivités) seront utilisées "pour la construction de cases à terre et de logements sociaux". Concernant "l'amélioration de l'habitat", 20 millions d'euros ont été débloqués pour 2010.

L'élu souhaite ensuite "consolider et accentuer le soutien aux publics fragiles", à savoir les personnes âgées et les handicapés. Sous le regard d'une vingtaine d'anciens salariés de l'ARAST, elle a annoncé que le nouveau Groupement d'intérêt public (GIP) d'aide à la personne sera "opérationnel prochainement". "L'association des maires délibérera le 14 avril prochain", a t-elle précisé. Côté budget, 125 millions d'euros seront alloués à l'aide aux personnes âgées et 58 millions d'euros pour les personnes handicapées. "Jamais le conseil général n'aura fait autant d'effort à l'attention de ces personnes alors que nous sommes en pleine polémique (ndlr : affaire de l'ARAST)", a souligné la présidente du Département.

Puis elle a décliné les 3 autres priorités, à savoir la mise en place d'un plan d'action pour l'insertion sociale et professionnelle des demandeurs d'emploi, la création d'une nouvelle structure de formation des jeunes de 16 à 25 ans et la préparation de la réforme territorial de 2014. "J'appelle les collaborateurs de la Région et du Département ainsi que les agents territoriaux à travailler ensemble pour préparer la réforme à venir", a t-elle terminé. Seul Jean-Marc Bénard a réagi à ces déclarations en les qualifiant de "discours d'autosatisfaction".

L'assemblée plénière a ensuite suivi son cours normal, sans changement de majorité. "Nous sommes toujours dans l'opposition", a confirmé Stéphane Fouassin, conseiller général UMP et maire de Salazie. "Mais il n'est pas trop tard pour que la droite sociale (ndlr : Nassimah Dindar, Ibrahim Dindar et Gino Ponin-Ballom) nous fasse un appel du pied", nuance t-il. Mais pas question pour le maire de Salazie de s'allier avec Monica Govindin dont le siège a été déplacé au sein des élus de droite.

Pour Jean-Jacques Vlody, conseiller général PS, la "désunion à gauche lors des élections régionales n'aura pas d'incidence sur l'alliance au Département". "Tout se passe bien", affirme t-il. Quant au positionnement politique de Monica Govindin, il se dit "persuadé" qu'elle fait toujours partie de la majorité. Par ailleurs, Jean-Jacques Vlody, récemment élu conseiller régional, a indiqué qu'il annoncera "d'ici 15 jours" le mandat qu'il abandonnera entre celui de conseiller général et celui de conseiller municipal du Tampon, en respect du principe de non-cumul des mandats.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !