Immigration :

L'étudiante malgache en sursis


Publié / Actualisé
L'étudiante malgache menacée d'expulsion (voir article par ailleurs) peut poursuivre ses études jusqu'à la fin de l'année scolaire. C'est ce qui a été annoncé par la préfecture dans un communiqué.
L'étudiante malgache menacée d'expulsion (voir article par ailleurs) peut poursuivre ses études jusqu'à la fin de l'année scolaire. C'est ce qui a été annoncé par la préfecture dans un communiqué.
Dans ce communiqué, le cabinet du préfet explique qu'" une ressortissante malgache, arrivée sur le département en décembre 2005, pour suivre initialement une formation en informatique, bureautique, langues étrangères et gestion d'entreprise, n'a pas obtenu son BTS suite à 3 inscriptions consécutives. Elle présente pour l'année 2009-2010, une inscription à l'université en première année de licence d'Anglais.

Entre 2005 et 2010, cette étudiante n'a pu démontrer le caractère réel et sérieux nécessaire à la poursuite de ses études. Le refus de renouvellement de son titre de séjour en qualité d'étudiante est donc fondé en faits et en droit. Cependant, afin de lui permettre de terminer son année scolaire et surtout de montrer ses réelles motivations, le préfet a décidé, dès le début de cette semaine, à titre tout à fait exceptionnel et humanitaire, de surseoir à l'exécution de l'obligation de quitter le territoire français jusqu'à la fin du mois de juin.

En fonction des résultats obtenus par cette étudiante à ses examens, les services de la préfecture examineront et décideront de l'exécution ou de l'abrogation de cette obligation de quitter le territoire ".

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !